› Politique

Le Cameroun prend part au 6è Sommet UE-UA

Le Cameroun prend part au Sommet UE-UA à Bruxelles
Ferdinand Ngoh Ngoh, chef de la délégation camerounaise

Le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République (Sgpr) Ferdinand Ngoh Ngoh, représentant du chef de l’Etat Paul Biya, conduit la délégation camerounaise à la rencontre de Bruxelles.   

Au moins six enjeux sont au centre de la rencontre entre l’Afrique et l’Europe à Bruxelles du 17 au 18 février 2022. A travers le 6è Sommet Union européenne-Union africaine, les 27 pays du vieux continent, membres de l’UE et les 55 Etats du continent noir, membres de l’UA, essayent de renforcer leur partenariat. Les axes identifiés sont la riposte contre le Covid-19, la relance économique, la sécurité, etc.

Le président français Emmanuel Macron, président en exercice de l’UE parle de « New deal financier et économique avec l’Afrique ».

Pour assurer la présence et la participation du Cameroun aux travaux, le président Paul Biya a donné instruction au ministre Ferdinand Ngoh Ngoh de le représenter. Pour la première fois, le Sgpr est à la tête de la délégation du Cameroun à cette rencontre dont la 5è édition a eu lieu du 29 au 30 novembre 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Les ambassadeurs du Cameroun auprès de l’UE et de l’UA ainsi que le ministre des Relations extérieures s’associent aussi aux autres dirigeants africains pour défendre les positions de l’Afrique.

En effet, le Sommet qui a débuté ce jeudi 17 février est l’occasion pour les dirigeants des deux organisations continentales de discuter des questions d’actualité. Il s’agit d’abord et en priorité de la crise au Sahel. Elle associe les attaques djihadistes et les coups d’Etats et tentatives de coups d’Etat répétés en Afrique de l’Ouest, la fin de l’opération Barkhane, le retrait des forces françaises au Mali.

A ce sujet, Emmanuel Macron a organisé un dîner de travail à l’Elysée mercredi 16 février 2022. Y ont pris part, une trentaine de dirigeants africains et européens. Au sortir de ce mini-sommet, une première résolution est connue. La France, ses partenaires européens et le Canada ont annoncé, jeudi 17 février, le retrait des forces militaires du Mali après neuf ans d’intervention contre les djihadistes. Toutefois, quelques 2 500 à 3 000 soldats français resteront déployés dans le Sahel après le retrait du Mali, a annoncé rfi.

Dans le cadre des tables rondes à l’occasion de ce sommet, au moins six autres thèmes sont discutés. Ces différentes thématiques touchent à d’autres enjeux qui influencent les rapports entre les deux continents.

C’est le cas du renforcement des investissements européens en Afrique ; la paix, la sécurité et la gouvernance ;  la production des vaccins (notamment du vaccin anti-Covid-19) et les systèmes de santé ; le financement de la croissance ; le soutien au secteur privé et l’intégration économique ; l’éducation, la culture, la formation professionnelle, la migration et  la mobilité ; l’agriculture et le développement durable ; ainsi que la transition énergétique, les changements climatiques, la connectivité numérique et logistique.

Le Cameroun qui vise à atteindre un certain niveau de développement tel que prévu dans la stratégie nationale de développement 2020-2030 (SND 30) profite sans doute de l’occasion pour sécuriser les acquis et améliorer ses rapports avec les partenaires européens.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé