› Eco et Business

Le Cameroun représenté à un atelier régional de formation en Environnement

Les travaux, ouverts mardi 20 septembre 2016 à Brazzaville au Congo, s’inscrivent dans le cadre du programme triennal global évalué à plus de 8 milliards F, financé par l’Union européenne

Un atelier régional de formation en « Environnement, Communauté, Santé et Sécurité » dans le secteur des minéraux de développement négligés ou minéraux à faible valeurs en Afrique, a ouvert ses travaux mardi, 20 septembre 2016, à Brazzaville.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du programme triennal global d’un montant de 13,1 millions d’euros (environ 8,6 milliards F CFA), financé par l’Union européenne et qui vise à soutenir le secteur des minéraux à faible valeur dans 40 pays d’Afrique, des Caraïbes et du pacifique (ACP), dont plus de 28 se trouvent sur le continent.

Mis en uvre par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), cette rencontre vise à renforcer les capacités des principales parties prenantes du secteur, à savoir les organismes de réglementation et les gouvernements locaux ; les acteurs du secteur privés notamment les petits exploitants miniers, les entreprises de construction, les organisations des artisans miniers et des carriers ; ainsi que les centres de formation, les universités, les organisations de la société civile et les communautés hôtes.

Il mettra par ailleurs l’accent sur la formation et le renforcement des capacités, l’octroi de petites subventions, le développement du partenariat pour la mise à niveau des chaînes de valeur dans le secteur, la facilitation du dialogue public-privé et l’appui au renforcement de la réglementation sur l’environnement, la sécurité et la santé.

« L’Union européenne appuie le développement du secteur des minéraux de développement négligés par ce que ce sont des intrants uniques pour le développement économique national, des infrastructures, de l’industrie, de la construction ou encore de l’agriculture », a indiqué pour sa part, l’ambassadrice de l’UE au Congo, Saskia de Lang.

Selon des statistiques, plus de 8 millions de personnes en Afrique participent à ce secteur, parmi lesquelles les femmes contribuent à plus de 40% de la force de travail. Cependant, peu d’attention sont accordé à ces minéraux tant dans les politiques que les initiatives de développement du secteur minier en Afrique malgré le potentiel de développement qu’ils représentent.

Les participants à cette formation de trois jours, organisée en partenariat avec l’Union africaine et la CEEAC, sont venus du Cameroun, du Gabon, de Madagascar, du Congo-Brazzaville et de la République démocratique du Congo (RDC).

Lancé en juillet 2015 à Bruxelles en Belgique, ce programme ACP-UE est déjà mise en uvre dans six pays cibles, le Cameroun, la Guinée, l’Ouganda et la Zambie pour l’Afrique ; les Iles Fidji pour le Pacifique et la Jamaïque pour les Caraïbes.


Droits réservés)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé