Société › Société

Le Cameroun représenté à un atelier régional sur la traite des humains

Dans le cadre du renforcement de la coopération régionale pour la lutte contre la Traite des Êtres Humains, un atelier d’échange est lancé à Lomé au Togo avec la participation de sept Camerounais

La délégation camerounaise constituée d’une magistrate, un officier de la gendarmerie, des acteurs associatifs ainsi qu’un représentant de l’Ambassade de France, prennent part à un atelier régional d’échange sur la traite des êtres humains organisé à Lomé, au Togo, du 06 au 08 décembre 2016.

Lesdites assises rentrent dans le cadre du projet du Fonds de solidarité prioritaire (FSP) d’ «appui à la lutte contre la traite des êtres Humains dans les pays du Golfe de Guinée». Lequel, financé par la coopération française et doté de 800 000 euros (524, 765 millions de FCFA) pour une période de trois ans, a été lancé en fin 2013.

Des délégations venues du Togo, du Ghana, du Nigeria et du Bénin participent également aux échanges.

L’atelier de Lomé vise à consolider les efforts déployés par les acteurs en matière de protection des personnes victimes de traite, à favoriser les échanges entres les praticiens et la mise en place d’actions communes entre les différents pays.

La rencontre s’est ouverte ce mardi en présence de la ministre de l’Action sociale, de la promotion de la Femme et de l’Alphabétisation du Togo, Tchabinandi Kolani Yentchare ; de la secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’Homme, Nakpah Polo ; du Chef de l’Unité «Lutte contre la traite des personnes» de la Commission de la CEDEAO, Olatunde Olayemi et du conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Togo, Gilles Ganivet.


Droits réservés)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut