Politique › Institutionnel

Le Cameroun représenté à un sommet pour le plaidoyer sur le statut des élus locaux

Des maires camerounais sont à Yamoussoukro depuis jeudi pour les travaux de la première réunion du groupe de plaidoyer sur le statut de l’élu local en Afrique francophone

Les travaux de la première réunion du groupe de plaidoyer sur [«le statut de l’élu local et la Fonction publique territoriale»] pour une meilleure gouvernance de la Décentralisation en Afrique francophone a démarré, le jeudi 16 juin 2016 à Yamoussoukro.

Organisée par l’Association internationale des maires francophones (AIMF) avec l’appui de la Commission européenne, la rencontre de Yamoussoukro vise à donner aux élus locaux et aux agents des collectivités territoriales, les moyens juridiques, administratifs, financiers et la protection nécessaires pour qu’ils puissent assurer leur mission.

Il s’agit notamment, de formaliser un argumentaire documenté basé sur des diagnostics partagés par les différents acteurs (élus locaux, personnels des collectivités territoriales, acteurs gouvernementaux, partenaires techniques et financiers et Société civile, etc.), qui permette aux collectivités territoriales de retrouver une place de choix dans le dispositif de prise de décision concernant la Décentralisation et le développement local.

Dans son discours d’ouverture, le ministre ivoirien en charge de la Décentralisation, Albert François Amichia, représentant le Premier ministre, Daniel Kablan Ducan, a invité les participants à des réflexions positives afin de trouver des solutions concrètes et des résolutions de réussite de la Décentralisation pour le bien des populations africaines. Il a également souhaité que la rencontre puisse servir de repère à tous les pays de l’espace francophone.

Pendant trois jours, communications d’experts, panels et travaux en ateliers permettront aux participants d’aborder des thèmes relatifs, entre autres, à l’adoption d’un statut de l’élu local, la Fonction publique territoriale, le renforcement des capacités des élus locaux et du personnel des collectivités territoriales.

Le panel, qui sera animé conjointement par la presse et les élus locaux, permettra de déterminer le cadre et les conditions d’une forte implication de la presse à l’action de plaidoyer.

Quant aux interventions introductives, elles seront présentées par des consultants du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal sur l’état des lieux concernant le statut de l’élu local, la Fonction publique territoriale et les perspectives dans chaque pays.

Les ateliers thématiques permettront aux participants de débattre des problèmes mis en évidence par les exposés en plénière et à proposer des solutions et recommandations tant pour le statut de l’élu local, que des capacités des élus et du personnel.

Plus de 120 participants ont été conviés à cette première réunion censée déboucher sur la mise en place du groupe de plaidoyers.


Droits réservés )/n

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé