Société › Société

Le Cameroun retenu dans la 2e phase du projet SWEDD de la Banque mondiale

© news.sap.com

Le pays bénéficiera à ce titre d’une enveloppe de 75 millions de dollars pour des activités liées à l’autonomisation des femmes dans les trois régions du septentrion

Le conseil des administrateurs de la Banque mondiale a retenu le Cameroun, le 29 mai dernier, parmi les pays bénéficiaires des ressources de la phase 2 du Projet pour l’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (Sahel Women’s Empowerment and Demographic Dividend project en anglais, SWEDD).

Le pays d’Afrique centrale bénéficiera à ce titre d’une enveloppe de 75 millions de dollars, aux côtés de la Guinée – autre pays nouvellement admis – qui disposera de 60 millions de dollars. Les deux pays retrouveront le Tchad, la Mauritanie, le Mali et la Côte d’Ivoire, dans le projet depuis son lancement en 2014.

“Le projet continuera à investir dans des activités qui ciblent les adolescentes et leurs communautés afin d’améliorer les compétences psychosociales et les connaissances des jeunes filles en matière de santé sexuelle et reproductive, de les maintenir à l’école et d’élargir leurs perspectives économiques”, relève le communiqué publié par la Banque mondiale

Au Cameroun, il ciblera principalement les régions de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua “où environ 700 000 filles âgées de 10 à 19 ans sont exposées” à divers risques (mariages d’enfants, grossesses précoces, abandons scolaires prématurés, etc.).

Le renforcement des cadres juridiques qui soutiennent les droits des femmes à la santé et à l’éducation est aussi un des volets du projet.

Le SWEDD 2 bénéficiera d’un financement de 376 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) – institution du Groupe de la Banque mondiale -, portant “l’investissement total de la Banque mondiale en faveur du SWEDD à 680 millions de dollars, auxquels s’ajoutent 10 millions d’euros supplémentaires investis par l’Agence française de développement (AFD) au titre d’un financement parallèle.”


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé