Sport › Autres sports

Le Cameroun sportif en 2015

Can, Coupe du monde féminine, Afrobasket dames et messieurs.le vert-rouge-jaune aura la possibilité de tenir l’estrade dans les sports collectifs

Du 17 janvier au 8 février 2015, le regard des amoureux du football sera tourné vers la Guinée Équatoriale, qui a décidé au pied levé de remplacer le Maroc, dans l’organisation de la 30ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can). Absent de l’épreuve en 2012 et 2013, le Cameroun s’est qualifié avec brio à ce rendez-vous continental, où seuls le Nigeria, tenant du titre, et l’Égypte, septuple champion, manquent à l’appel.

Les favoris de cette CAN sont sûrement à chercher dans l’un des deux groupes de la mort. Le Cameroun, avec dans ses rangs l’un des meilleurs joueurs de la Bundesliga, Éric Maxim Choupo-Moting (neuf buts et sept passes décisives), a les atouts à faire prévaloir. Surtout que, malgré le rajeunissement de son effectif, le Cameroun a démontré lors des éliminatoires que son jeu était redevenu conquérant : les Lions savent autant bien attaquer que défendre. La fête est déjà là, Stéphane Mbia et ses camarades se remettent d’ailleurs au travail dès ce lundi pour le début du stage, préparatoire à la compétition.

Après les Lions, séniors, les Lionceaux, version, cadets, prendront le relais. Car, le 27 octobre dernier, la Caf a fait savoir que le Cameroun, éliminé sur le terrain, était désormais qualifié pour la phase finale de Can cadet «Niger 2015 » au détriment du Ghana. En cause: la fraude avérée sur l’âge d’un joueur ghanéen lors du dernier tour des éliminatoires. La compétition a lieu du 15 février au 1er mars de l’année en cours. Les cadets camerounais sont logés dans la poule B, en compagnie de la Côte d’Ivoire, du Mali et de l’Afrique du Sud.

De leur côté, les Lionnes indomptables prendront part, pour la première fois, à une phase finale de Coupe du monde de leur catégorie, prévue du 6 juin au 5 juillet 2015 au Canada. Ici, elles contribueront à polir le label vert-rouge-jaune, et l’étoilé dorée, aux côtés du Japon, de l’Equateur et de la Suisse, leurs adversaires en match de poule. Cependant, leur préparation à ce rendez-vous sera entrecoupée de bien des matchs, amicaux comme internationaux, tantôt pour les éliminatoires aux jeux Africains, tantôt pour les jeux Olympiques. Les Lionnes joueront leur qualification pour « Rio 2016 » en plusieurs phases et sur quasiment toute l’année, soit face au Libéria/Guinée-Bissau, ou encore contre le vainqueur du match Egypte/Ghana. Les Camerounaises auront d’ailleurs le pied à l’étrier pour ce calendrier très chargé dès le 8 janvier prochain à Buea où elles débutent leur stage de préparation.

Fecafoot et LFP
Sur le strict plan administratif, 2015 pourrait voir s’atténuer, sinon finir, la cacophonie qui s’est installée depuis des lustres dans la tanière des Lions. Un décret du président Paul Biya, signé le 26 septembre dernier, a décidé que «la gestion administrative, sportive et technique des sélections nationales de football relève de la compétence de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot)». Cependant, «la gestion financière des sélections nationales de football est assurée conjointement par l’Etat et la Fecafoot sur la base des conventions et textes particuliers» précise le décret. Dans le nouveau décret, il est aussi mentionné à l’article 4 que la Coordination administrative, sportive et technique des activités et des programmes des sélections nationales de football est assurée par un Coordonnateur général nommé par le président de la Fécafoot. Le coordonnateur est assisté par deux adjoints toujours nommés par le président de la Fécafoot. Un décret qui tarde à être appliqué à cause du blocus à la présidence de la Fécafoot.

Après deux prorogations du mandat du Comité de normalisation par la Fifa, 2015 pourrait enfin voir la fin du processus de l’élection à la présidence de la fédération camerounaise de football. La date du 25 février 2015 a d’ailleurs été retenue par l’instance faitière du football camerounais pour l’élection fédérale. Dès le 7 janvier, Joseph Owona et son équipe s’attèleront à une campagne de vulgarisation des textes, qui s’achèvera le 10 février par les ligues régionales. En sus, le comité fixe au 12 février le deadline pour compléter les dossiers des candidats recalés: Joseph-Antoine Bell, Brigitte Mebande, Atah Robert, Robert Penne et Jules Nyongha, les cinq candidats dont les candidatures ont été préalablement rejetées.

De l’élection à la Fécafoot, dépend aussi celle de la Ligue de football professionnel du Cameroun. Sortie des fonts baptismaux en 2011, la structure en charge de l’organisation des championnats professionnels de Ligue 1 et de Ligue 2 au Cameroun a bouclé sa troisième saison en décembre 2014. Le mandat initial de deux ans accordé à l’actuelle équipe pilotée par le Général Pierre Semengue a expiré depuis juillet 2013. Le bureau en exercice nommé devrait être renouvelé par la voie des urnes du bureau exécutif cette année.

Afrobasket
Au mois de février, en basketball, le Cameroun abritera le tournoi de la zone IV, qualificatif pour l’Afrobasket «Tunisie 2015». Pour se qualifier aisément, le Cameroun devra sortir premier dans son groupe F, devant les adversaires comme la RDC, le Congo et la Guinée Equatoriale. La 28ème édition du championnat d’Afrique de basketball se déroulera au mois de juillet en Tunisie. Nabeul, dans le nord-est, Radès, banlieue sud de Tunis, et El Menzal, à Tunis, sont les trois villes retenues pour l’organisation de cette compétition.

Le Cameroun, avec son unique salle, le Palais polyvalent des sports de Yaoundé, organisera cependant la 25ème édition de l’Afrobasket féminin au mois de septembre. Les Camerounaises, déjà en stage, malgré la précarité des moyens, ambitionnent de monter sur la plus haute marge du podium.

Par ailleurs, le regard des sportifs camerounais sera également tourné vers Brazzaville, qui accueillera les 11èmes jeux Africains, au mois de septembre. Présent à la précédente édition à Maputo en 2011, à travers 14 disciplines sur 20, le Cameroun, qui avait terminé au huitième rang (33 médailles: huit en or, cinq en argent et 20 en bronze) voudra faire mieux.

Le Cameroun abrite l’Afrobasket féminin au mois de septembre 2015
Droits réservés)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé