Eco et Business › Energie

Le Cameroun veut importer 60.000 tonnes de gaz domestique pour couvrir son déficit

L’information provient de de la commission Ad Hoc chargée des importations des produits pétroliers. Cette mesure va permettre de répondre à la forte demande grandissante du pays.

Pour cette année 2022, c’est la deuxième fois que le Cameroun décide d’importer du gaz domestique pour satisfaire son marché local. En début d’année, les autorités camerounaises avaient acheté au marché extérieur 60.000 tonnes métriques de gaz domestiques. Cette quantité a permis d’approvisionner la population les premiers mois de l’an 2022. Mais cela n’a pas suffit pour le restant des mois. C’est ainsi que la même quantité est encore sollicitée.
C’est ce qui ressort de la communication de Okie Johnson Ndoh, président de la Commission chargée des importations des produits pétroliers. Ce dernier renseigne que la commande émise par le Cameroun va connaître une livraison en deux lots. Il y aura d’abord un premier lot de 35.000 tonnes métrique. Et pour ce qui est de la seconde livraison, elle est égale à 25.000 tonnes métriques.
Okie Johnson Ndoh explique pour ce qui est des sociétés pétrolières adjudicataires informe qu’elles seront connues le 26 août 2022, lors de la séance de dépouillement et d’adjudication. Elle aura lieu au siège de la Caisse de stabilité des prix des hydrocarbures où la commission loge.
C’est donc un moyen pour le Cameroun de combler le déficit causé par la production locale. Selon le quotidien EcoMatin, en 2019, la Société nationale des hydrocarbures (SNH) a pu livrer  2.054.505 tonnes de Gaz de pétrole liquéfié pour l’approvisionnement du marché national en 2019, soit l’équivalent de 1.643.604 bouteilles de 12,5 kg. Ce qui représente une croissance de 943.604 bouteilles puisqu’en 2018, la SNH a livré près 700.000 bouteilles de gaz de 12,5 kg, les plus utilisées par les ménages.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top