Personnalités › Diaspora

Le camerounais Apoula Edel: De l’ombre à la lumière!

Il est la nouvelle star du championnat de France de football et Yaoundé rêve de lui

Une opportunité incroyable!!!
Il a toujours dit qu’il travaillerait et attendrait sa chance. Cette chance il l’a depuis le dernier match que son club, le Paris Saint Germain, livrait le samedi 28 novembre 2009 dernier contre l’AJ Auxerre. Grégory Coupet, l’emblématique gardien Français du PSG est victime d’une blessure sérieuse et en sa qualité de deuxième gardien le jeune Apoula Edel s’est logiquement retrouvé dans les buts. Son heure est venue. Il a un très bon mode de travail. Il est dans le vrai et il a toutes les capacités pour assurer la suite, assure Coupet, qu’Edel a remplacé en fin de match samedi. Pour sa première apparition en championnat de France, Apoula a fait bonne impression. Face à Auxerre, il a montré sur deux arrêts qu’il avait du cran. Alors qu’il venait à peine de rentrer dans le match, il a osé avec succès une sortie aérienne sur son premier ballon. Il a tout et on n’a pas à être inquiet. Le PSG aura une cage bien gardée, ajoute l’ancien Lyonnais, sept fois champion de France. Du coup les supporters parisiens attendent dans l’impatience le match de Mercredi prochain, à l’occasion duquel il débutera pour une première fois en qualité de titulaire, un match du championnat de France.

Un parcours spécial
Si les français l’ont découvert seulement samedi dernier, ce jeune gardien a une histoire et un parcours impressionnant pour son âge. De son vrai nom Apoula Edima Bete Édel, le nouveau gardien du PSG est né le 17 juin 1986, à Yaoundé au Cameroun. Précoce, il jouera 4 saisons durant, au FC PWD de Kumba, jusqu’à ses 14 ans. Il rencontre alors un agent français qui lui propose un contrat dans le club arménien de Pyunik Erevan. En Arménie, malgré un climat très rude et difficile à supporter, il remporte tout de même 4 titres de champion d’Arménie en 2002, 2003, 2004 et 2005. En 2005, il effectue des essais avec l’équipe réserve du PSG, Marseille, le FC Istres, Bordeaux et Benfica. Ces essais sont concluants mais le montant de transfert demandé par le club arménien est jugé prohibitif (1 million d’euros). janvier 2006, Edel quitte l’Arménie, accompagné par son ancien entraîneur, et s’engage pour le Rapid Bucarest. Dès sa première saison, il gagne la coupe nationale. Durant l’été 2006, il est prêté quelques mois à La Gantoise, en Belgique puis revient en Roumanie en septembre. Il effectue une deuxième saison au Rapid au cours de laquelle il joue contre le PSG en Coupe UEFA, le 19 octobre 2006. Christian Mas, entraîneur des gardiens du Paris Saint-Germain, reprend contact avec lui. Il va alors faire un nouvel essai à Paris à l’été 2007. Il impressionne l’entraineur parisien de l’époque qui n’est autre que Paul Le Guen, l’actuel sélectionneur des lions indomptables du Cameroun. Il s’engage pour deux ans avec le club phare de la capitale française.

Apoula Edel
www.psg.fr)/n

Jouer pour les lions indomptables du Cameroun, une ambition plus noble
Aujourd’hui il veut saisir sa chance pour déjà améliorer son palmarès, mais surtout parvenir à un objectif plus grand à ses yeux, celui de participer à la Coupe du monde 2010. Son ancien entraîneur Paul le Guen est dorénavant sélectionneur de l’équipe du Cameroun. Problème, Edel est considéré par la FIFA comme un joueur international arménien.

Je suis camerounais et pourtant je suis international arménien. Avant, je n’avais pas le soutien de la Fédération camerounaise. Elle ne m’avait pas convoqué en équipe nationale. Là, elle l’a fait depuis quelques mois et je me suis retourné vers la FIFA. J’ai envoyé une lettre à la Fédération camerounaise. Elle doit se retourner contre la FIFA et le procès pourra alors se tenir. C’est trop long… La Fédération camerounaise est à fond derrière moi. Eto’o est au courant et il m’aide. Comme Makoun, M’Bami et beaucoup d’autres internationaux… Ils sont solidaires. J’espère retrouver ma nationalité et jouer pour mon pays. On m’en empêche à cause de mon passé.
Apoula Edel

Sa revendication semble justifiée. Les statuts de la FIFA prévoient pour ce qui est des transferts de joueurs mineurs, un ensemble de règles qui semblent avoir été violées. En raison de l’incapacité de mineur qui lui était attribuée au moment où il s’engageait pour l’Arménie, le jeune Edel n’était pas juridiquement habilité à décider de sa carrière. Il eut fallu entre autre, que la Fédération camerounaise de Football qui est l’association première utilisatrice du joueur, donne son accord. Une chose qui là aussi semble n’avoir pas été faite. Mais à coté, il y a tout ce parcours avec l’Arménie et la formation qui va avec. Ceux qui le connaissent le trouvent humble. Pour les techniciens, c’est un des gardiens qui a encaissé le minimum des buts ces dernières années. Lorsqu’on l’interroge sur ses rêves, sa réponse est simple: Mon rêve, c’est de jouer pour les Lions Indomptables. Pour tout Camerounais, c’est un rêve, un honneur. Si j’obtiens ma nationalité, je serai le plus heureux du monde.

Apoula Edel
lefigaro.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut