Culture › Mode

Le camerounais Barthélemy Toguo expose au salon du dessin contemporain qui a lieu au Carrousel du Louvre à Paris

Peinture, sculpture, photo, vidéo, tout lui sied et il en est ravi

Barthélemy Toguo, et nul ne pourrait en dire autrement, est aujourd’hui l’un des rares artistes africains reconnus et demandés sur l’échiquier international pour son art. En ce qui le concerne, on pourrait même dire ses arts car il a à son arc plus d’une corde. Peinture, sculpture, photo, vidéo, tout lui sied et il en est ravi. Depuis 1996, année durant laquelle il se fait connaître, Barthélemy Toguo ne cesse de voyager. Il lui arrive même d’être partout en même temps, en témoigne son programme. A partir de ce jeudi 25 mars et ce jusqu’à dimanche, le Camerounais prend part à la 4ème édition du Salon du dessin contemporain qui s’installe cette année au Carrousel du Louvre, lieu stratégique au coeur de Paris. Ce choix permet selon les organisateurs de donner à cette jeune foire, rendez-vous unique autour du dessin contemporain, une pérennité et une visibilité internationale. Le vernissage a eu lieu le mercredi 24 mars.

Par la suite, il sera à l’Institut français de Dakar (Sissé/Toguo, Biennale de Dakar, du 07 mai au 10 juillet), à la Fondation Gulbenkian de Lisbonne (de mai à septembre 2010). Il a également réalisé des tableaux pour la coupe du monde, qui seront exposés du 11 mai au 11 juillet prochain au Museum Africa de Johannesburg en Afrique du Sud. Il prendra également part à la 17ème Biennale de Sidney en Australie, prévue du 12 mai au 1er août 2010. A noter qu’il sera au Cameroun le mois prochain, pour une exposition majeure du Fonds National d’Art Contemporain, à l’invitation de l’Ambassade de France au Cameroun. Une grande première qui se déroulera du 15 au 30 mai 2010 dans trois villes du pays, notamment Douala, Yaoundé et Bandjoun dans l’ouest du pays. A l’occasion, il présentera aussi ses uvres à l’espace Doual’art du 16 avril au 30 mai.

Âgé de bientôt 43 ans, père de trois petites filles, Barthélémy Toguo est né à M’Balmayo, près de Yaoundé. Avec ses propres moyens gagnés sur le terrain de la création, Toguo a édifié Bandjoun Station, à 3 km de Bafoussam. Deux édifices qui accueilleront des expositions et des artistes du monde entier, mais aussi 3 hectares de terrain transformés en pépinière caféière pour militer en faveur de l’autosuffisance alimentaire.

Barthélémy toguo « Les Hivernales d’Avignon »
barthelemytoguo.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé