Culture › Musique

Le Camerounais Blick Bassy invité au festival «Au fil des voix» à Paris

Le chanteur ouvre le bal ce jeudi 4 février avec «Leman» son premier album solo

Le festival qui se tient du 4 au 13 février 2010 aura lieu pour sa deuxième édition à l’Alhambra, une des scènes parisiennes les plus réputées. Ce festival, que les organisateurs dénomment le rendez-vous des musiques du monde à Paris a pour ambition de présenter les artistes remarqués lors de l’année 2009 par la qualité de leur nouveau répertoire. Le festival déroulera son fil de la Grèce à l’Argentine, en faisant escale aux larges des côtes africaines où se mêlent depuis toujours les traditions vocales du monde entier. L’exigence artistique, l’innovation et la création contemporaine ont été les critères de la programmation cette année encore, susceptible de séduire un public soucieux d’appréhender la complexité et la beauté des cultures du monde. Les étapes seront nombreuses: Crète, Espagne, Portugal, Cap vert, Angola, Madagascar, La Réunion, Argentine et le Cameroun.


www.afromontreal.com)/n

Blick Bassy pour le Cameroun
Comme beaucoup d’expatriés du continent africain, c’est en allant faire carrière en France que Blick Bassy s’est imposé comme le fer de lance de la nouvelle génération camerounaise. Pourtant, son milieu familial (un père gouverneur dans l’armée) le prédisposait plutôt à une carrière militaire. Mais l’enfant de Yaoundé avait trop tôt compris la puissance de la musique comme vecteur identitaire pour renoncer à aller au bout de son rêve. Irradiant une émotion lumineuse et portées par une plume concernée, ses chansons expriment la conscience d’une culture et ses racines, tout en constituant un bel hommage à une langue maternelle bassa, riche de sens et de musicalité. Il sera sur la scène pour présenter son premier album solo Leman, sorti en 2009 et qui lui a déjà permis de faire le tour de plusieurs pays dans le monde.

Sera également sur le plateau de ce jeudi, l’Angolais Bonga. Conscience de toute une nation angolaise en quête de reconstruction au sortir de l’ère coloniale, Bonga est ce qu’il convient d’appeler la voix d’un peuple. Déjà porté par une voix rappeuse, puissante et identifiable entre toutes, son premier album de 1972, sobrement intitulé Angola 72 reste aujourd’hui encore le polaroïd poignant d’une Angola alors en pleine lutte pour son indépendance. S’exilant un peu plus tard en Europe, il refusera toujours le costume de Julio Iglesias lusophone que certains producteurs veulent lui faire endosser. Il préfère sublimer ses racines africaines pour mieux porter des revendications identitaires que le temps n’a pas altéré. La scène où sont représentées toutes les étapes de son répertoire reste le meilleur endroit pour apprécier la superbe cohérence du parcours musical et personnel de ce grand homme.

Programmation
Jeudi 04 février: Blick Bassy-Cameroun; Bonga-Angola
Vendredi 05 février: Déolinda-Portugal; Lur-Cap vert
Samedi 06 février: Giorgis Xylouris-Crète; Yasmin Levy-Israel
Jeudi 11 février: Madagascar all stars; Davy Sicard-La Réunion
Vendredi 12 février: Vicente pradal-Espagne; Espranza Fernandez-Espagne
Samedi 13 février: La chicana – Argentine; Noche Tango-Argentine

Blick Bassy et sa guitare
www.uit123.nl)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé