CultureCulture › Arts visuels

le camerounais Daniel Kamwa présente Mâh Saah-Sah son dernier film au public parisien

Prix spécial CINETOILES du fespaco, le film sera projeté le jeudi 23 avril au Masai Mara à Paris

Votre dernier film  » Mâh Saah-Sah » a été le film inaugural de la 21e édition du fespaco qui vient de s’achever à Ouagadougou. Satisfaction?
Je reviens du Fespaco 2009 avec une double satisfaction: D’abord celle de faire l’ouverture du festival avec mon dernier long métrage  » Mâh Saah-Sah » ; ce qui lui a assuré une très grande visibilité à la fois médiatique et populaire ; celle ensuite d’avoir remporté le Prix Spécial « CINETOILES », prix assorti d’un engagement de distribution par Africalia dans 7 (sept) pays d’Afrique de l’Est.

Il y a des dialogues en langue bamoun dans ce film. Avez vous pensé au problème de langue comme frein à l’appréciation du film?
La version originale est en Bamoun, c’est vrai ; mais la copie présentée au Fespaco avait des sous-titres français. D’ailleurs ce film est disponible sur DVD avec 7 (sept) versions de sous-titres : français, anglais, espagnol, italien, portugais, allemand et russe ; sans oublier la version doublée en français. C’est dire que j’ai tenu à lui faciliter une diffusion la plus large possible.

Réaliser un film au Cameroun doit être très difficile quand on sait que les structures d’encadrement et de financements manquent. Quelles ont été vos difficultés?
Au Cameroun, comme partout ailleurs où les infrastructures adéquates font défaut, réaliser un film est une entreprise difficile. Il faut presque tout inventer à chaque fois, et c’est très compliqué. Mais en intégrant toutes ces données dans l’aventure, on parvient tout de même à sortir du labyrinthe. Ne dit-on pas que les difficultés font le génie?

Affiche du dernier film

journalducameroun.com)/n

Vos projets dans le cinéma?
Trois idées de longs métrages et 1 projet de documentaire me trottent dans la tête ; mais je n’ai pas encore décidé par quoi commencer. Je me donne 3 mois de cogitation. et je me mets à l’écriture.

Que peut-on vous souhaiter de bien?
Qu’on me souhaite de vendre beaucoup de DVD, afin de produire d’autres films. En effet, dans la lancée de la sortie du DVD de « Mâh Saah-Sah », j’édite aussi un Coffret Collector incluant 4 DVD : « Pousse-Pousse » ; « Notre Fille », « Totor » et « Le Cercle des Pouvoirs ». On peut les trouver chez www.cine3mondes.com ou au 63bis, rue du Cardinal Lemoine 75005 Paris.

Daniel Kamwa

journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut