CultureCulture › Arts visuels

Le Camerounais Felix Sabal Lecco à l’affiche de Tismée, une comédie musicale

La pièce se joue jusqu’au 21 novembre au théâtre de la Reine Blanche, à Paris

Felix Sabal Lecco y joue un capitaine, propriétaire d’un bateau, la tisménie, au bord duquel la jeune Aurélie (métisse en verlan tismée) veut monter pour aller à la rencontre de l’Afrique, plus exactement le pays d’où vient son père, la Guinée Conakry. Sur le chemin vers l’embarcadère, elle rencontre un ami( Khalil Maouene), musicien algérien qui finalement veut l’emmener dans son propre pays, pour faire vivre cet amour naissant au bord de l’eau. D’une vois tantôt grave, tantôt mielleuse, le capitaine Félix va expliquer à la jeune tismée que l’Afrique qu’elle veut tant connaitre, n’est peut être pas finalement mieux que la France qui est son pays, où elle a ses références. C’est une heure quarante d’un spectacle qui mêle des chansons en live, des scènes de comédie (slam, réparties drôles, décalées, efficaces) et de la danse. Deux musiciens, chanteurs, acteurs ; Une chanteuse, danseuse, actrice. Voilà pour le plateau. Le décor est un quai du port de Marseille la nuit. Des effets de lumière qui permettent de changer de lieu et de temps à volonté.

Félix Sabal Lecco donne la replique à Aurélie Konaté dans « Tismée »
JP ESSO/ Okabol.com)/n

Cette pièce est le fruit des rencontres: C’est une histoire montée par Rubia Matignon à partir d’une histoire vraie, celle d’Aurélie Konaté. Bruno Fougnies a écrit le scénario. Nous étions devenus copains à la suite du spectacle d’Anthony Cavanagh sur lequel j’avais travaillé avec Rubia Matignon (metteur en scène) et Khalil Maouene (pianiste). Par la suite Rubia Matignon va monter la pièce Joséphine Baker. J’ai joué un petit rôle dans Joséphine Baker où j’étais batteur, mais où je disais quelques phrases et j’avais une chanson. Ils ont trouvé que je jouais bien et m’ont rappelé pour Tismée. Une belle expérience pour celui qu’on avait connu jusque là comme batteur notamment pour Manu Dibango, Salif Keita, Ismael Lô,Jeff Beck, Sade, Jao Bosco. C’est ma première expérience de comédien. C’était donc un challenge pour moi. C’est très facile de se cacher derrière ce qu’on sait faire de bien, facile pour moi de faire le malin derrière une batterie. Faire la comédie n’est pas mon métier, c’est de nouvelles choses à apprendre. Une expérience plutôt réussie, au vu des prestations scéniques du « jeune » comédien. La pièce est jouée jusqu’à la fin de ce mois au théâtre de la Reine Blanche à Paris.

Affiche du spectacle
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut