› Eco et Business

Le camerounais Roland Kwemain, premier noir à la tête de la Jeune Chambre Internationale

A 38 ans, diplômé de marketing, il a été élu le 19 Novembre 2009 en Tunisie

Ce qui frappe chez Roland Kwemain, c’est sa simplicité et sa disponibilité. Pour un homme qui a côtoyé plusieurs dirigeants du monde, l’on est un peu surpris lorsqu’il s’ouvre facilement à ses interlocuteurs. C’est sans doute là, l’une de ses armes de séduction: un caractère rassembleur d’un jeune leader qui a très vite affirmé ses qualités de manager.

Né le 4 avril 1971 à Yaoundé, Roland Kwemain, à peine sa maîtrise en Marketing obtenue à l’université de Douala, s’est lancé dans le management. Dès 1999, il est le directeur exécutif d’une ONG, ADCOME, qui favorise le développement communautaire par la formation aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et les répercussions du leadership et des compétences entrepreneuriales. Il est également consultant en Technologies de l’Information. Titulaire d’un diplôme de « Responsabilité sociale et de développement durable » obtenu à la World Bank Institute, Roland Kwemain a très vite adhéré à la jeune chambre internationale. L’ascension de Rolad Kwemain à la JCI aura été fulgurante. Et c’est peu dire.

Entré à la Jeune Chambre Internationale en 2002 à Buéa, sa ville de résidence. Il participe alors dans le cadre de cette institution, à plusieurs activités locales et nationales. Directeur des formations à la JCI de Buéa en 2003, il y deviendra secrétaire général et directeur marketing et de la communication en 2004. En 2005, il est fait vice-président exécutif de la JCI à l’échelle nationale et devient l’année suivante, le président national de l’organisation au Cameroun. Fort de cette assise nationale, Roland Kwemain va s’élancer vers la maison mère. Après avoir participé à six conférences régionales et trois Congrès mondiaux de la JCI, il mesure désormais l’ampleur internationale de l’organisation. En 2007, il est fait vice-président international de la JCI et couvre plusieurs pays africains parmi lesquels le Bénin, le Burkina Faso, les Comores, le Gabon, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Mali, le Nigeria, le Rwanda, le Togo, la Tunisie et l’Ouganda et aussi le Moyen-Orient.


rolandkwemain.com)/n

Un lion indomptable
Comme un « lion indomptable », Roland Kwemain a triomphé alors que beaucoup de ses compatriotes ne vendaient pas cher sa peau. Roland Kwemain, jusque-là vice-président mondial de la JCI a été élu, par acclamation 65e président mondial de la prestigieuse association internationale des jeunes entrepreneurs. C’était à l’occasion congrès électif qui s’est tenue le 19 novembre dernier au Médina hôtel à Hammamet en Tunisie, qui a drainé plus de 5000 délégués et invités venus de tous les coins du monde. Enregistrés Au départ au nombre de trois comme candidats à ce prestigieux poste, la candidature du camerounais a triomphé à l’arrivée lorsque les deux autres ont désisté en sa faveur. « Un événement historique » ainsi qu’il l’a lui-même qualifié au cours de son discours d’investiture. Ce d’autant plus qu’il est le premier noir à occuper ce poste.

Pour rappel, Roland Kwemain avait reçu l’onction des autorités camerounaises et surtout, celle du chef de l’Etat, le président Paul Biya. Le ministre du commerce qui présentait sa candidature à l’hôtel Mont Fébé à Yaoundé a observé qu’il a le profil du poste. C’est un Lion Indomptable que le Cameroun jetait ainsi dans l’arène avec le soutien du président de la République. Le ministre du commerce a alors invité ses collègues du gouvernement ainsi que les pays dont les missions diplomatiques sont accréditées au Cameroun à le soutenir lors du congrès mondial qui a eu lieu du 16 au 21 novembre 2009 en Tunisie.
Dans son plan d’action, il ambitionnait d’augmenter l’effectif de la JCI qui compte aujourd’hui 200 000 membres dans le monde. Il a également promis d’entreprendre la promotion de la JCI et des Objectifs du millénaire pour le développement, avec une attention particulière en Afrique.

La Jeune Chambre Internationale a été créée il y a plus de 65 ans aux Etats-Unis. Elle est présente dans près de 100 pays et regroupe près de 5000 organisations locales de jeunes âgés entre 18 et 40 ans. Elle forme ses membres à devenir meilleurs en termes de leadership et d’intervention dans la résolution des problèmes de leur société. Plusieurs Premiers ministres japonais et autres hautes personnalités américaines et mondiales sont passées par cette organisation.

Roland Kwemain

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut