Culture › Musique

Le chanteur camerounais Longue Longue renoue avec la scène au Titan Night club à Paris

Il a accepté d’évoquer son spectacle, l’actualité de son album et ses ennuis judiciaires. Interview.

Longue Longue, le 18 février prochain vous êtes à l’affiche au Titan night club à Paris. S’agit-il d’un concert ou d’un spectacle?
Ce sera un peu des deux. Toute la soirée je vais chanter et communier avec mes fans. Témoigner de ma liberté, mais surtout retrouver mes fans.

Pourquoi le Titan?
Lorsque j’arrive à Paris en 2002, la première discothèque où je me suis produit était le Titan, il y a donc une histoire entre cette boite et moi.

Quel est le programme de la soirée. Serez-vous accompagné sur scène?
Non. Je serais seul sur scène et c’est en Play back. Les gens pourront écouter «Linda», «témoignez moi», «Ayo Africa», «Kirikou est tout petit comme ça», « e ne mourrais pas». Et autre chose. Et puis vous savez, je suis un grand artiste et ça leur couterait cher de me payer et de payer d’autres artistes.

On imagine que ça vous fait plaisir de retrouver votre public et la scène
Bien sûr que ça me fait énormément plaisir à moi aussi de retrouver l’ensemble des gens qui me soutiennent et aiment ma musique. J’ai toujours gardé mon bon sens et c’est pour ça que vous me voyez, j’ai bonne mine comme ça. Je suis content de retrouver la scène et mes fans. Personne n’est content de se retrouver bloqué entre 4 murs. Même si c’est l’assignation à résidence, c’est toujours gênant.

Avez-vous d’autres spectacles prévus?
Oui, je suis en spectacle au Moulin Basset à St Denis le 2 Avril. Beaucoup de gens m’ont témoigné leur soutien et je les invite à venir nombreux à cette grande soirée. Il y’aura pour m’accompagner Nguéa La Route, Samy Dicko, Sergeo Polo, Richard Amougou, Chimène Ngodi, Roger Milla et Samuel Eto’o. C’est une soirée où j’invite mes fans à venir me soutenir. Jean Mbe, le directeur de Sie décoration se déploie pour que cette soirée se déroule bien. J’invite tous les mélomanes à venir en tant que compatriote ou homme de c ur.

Combien coûte l’entrée?
L’entrée est à 45 euros.

Comment se porte votre dernier album?
C’est le meilleur album camerounais. Il se porte bien et on m’a dit qu’il marchait bien au Gabon, au Bénin, et dans d’autres pays africains. Il se porte donc très bien sur le marché.

Est-ce que vous pensez que ce qui vous est arrivé, vos démêlées judiciaires ont dopé les ventes de cet album et de vos autres albums?
Jamais. Je ne crois pas et je pense qu’il ne faut plus parler de ça car ça frustre certains de mes fans. L’album Kirikou m’a donné beaucoup d’espoir en maison d’arrêt. J’ai passé 4 ans en France à m’occuper de mes enfants et après, j’ai sorti Kirikou, qui a remis tout en ordre. J’ai tout de suite investi.

Avez-vous un calendrier de promotion de cet album?
Il va commencer une zik promo sur Canal 2, qui est une chaîne qui avec le bouquet satellite, est regardé dans d’autres pays africains et ici en Occident. Et sous peu, la promotion de cet album commencera sur la Crtv. Je suis sur Télésud lundi prochain. Et puis j’ai prévu de nombreux concerts, qui sont aussi une forme de promotion.

Je voudrais maintenant aborder votre actualité, notamment judiciaire. Acceptez-vous d’en parler?
Oui, aucun souci. Ça fat partie de ma vie. Je n’ai rien à me reprocher, je suis positif et je ne me cache pas. Quand je fais le bilan de ma vie, il est 90 pour 100 positif. Je regarde mon parcours jusqu’à présent, il est positif.

Le chanteur camerounais Longue Longue, le 16 février 2011 à Paris
Journalducameroun.com)/n

Est-ce que tout ça vous a changé ? Est ce que vous vous êtes remis en question après tout ce qui vous est arrivé?
Ça été une très bonne expérience pour moi. En restant devant la télévision, j’ai compris qu’il y’a beaucoup de choses qui se passent dans la société. Même en étant innocent on peut se retrouver en prison, puisque l’injustice existe. J’ai toujours clamé mon innocence dans cette affaire. En 2005, j’ai été libéré par présomption d’innocence et ça profite à l’accusé. Laisser quelqu’un qui est accusé dans une affaire de m urs sa balader, aller en Afrique, je n’ai jamais vu. La cour d’appel m’a laissé partir au Cameroun au moins 5 fois. Lorsqu’il ya des éléments à charge contre vous dans un dossier, on ne vous laisse pas partir dans un autre pays, même s’il y’a des conventions d’extradition. On ne laisse pas un violeur dans la société. J’ai été libéré par présomption d’innocence. Je suis venu librement à mon procès et ça a pris une autre tournure et beaucoup de gens sont surpris. Je continue à clamer mon innocence et la justice fait son travail, Dieu aussi fait son travail.

Nous avons évoqué votre sortie de la maison d’arrêt dans notre site, mais on voudrait avoir l’exact intitulé des termes de votre sortie de prison.
Je n’ai pas envie d’expliquer comment je me suis retrouvé dehors. Je préfère qu’on dise que c’est mystique, que c’est Samuel Eto’o, que c’est tel.

On en vient à Samuel Eto’o qui aurait, selon nos sources, supporté l’essentiel de votre caution. Est-ce que c’est vrai?
C’est vrai, Samuel Eto’o m’a aidé à payer ma caution.

Quels sont les rapports que vous entretenez avec lui?
J’ai de très bons rapports avec lui. Je suis soutenue par tous les hommes qui ont le bons sens comme Samuel Eto’o, Roger Milla, Jean Mbe et de nombreux autres.

Et parmi les artistes, avez-vous des soutiens?
Les artistes sont mes collègues et mes concurrents. Mais il y’en a comme Sergeo Polo, Samy Dicko, Maman Nguea, Chimène Ngodi qui sont des frères ou des proches. J’aime beaucoup ce que fait Richard Amougou et c’est pour ça que je l’ai invité à mon spectacle de soutien.

Vous devez sans doute savoir que de nombreux artistes n’ont pas hésité à porter des critiques envers vous.
Je ne sais pas, je ne suis pas au courant du quartier.

Avez-vous le droit de retourner au Cameroun?
A tout moment, il me suffit de demander l’autorisation et je peux retourner au Cameroun.

Vous avez donc un projet de voyage en vue?
Bien sûr. J’ai une tournée nationale avec les Brasseries du Cameroun, je suis parrain du concours de la chanson Mutzig en tant qu’ancien lauréat de ce concours en 2000. Ce concours commence au mois de mai. J’ai aussi d’autres projets avec le ministère de la culture, la mairie de Douala 1er, la société culturelle de l’honorable Ketchanga qui me soutient toujours.

Pour terminer, on sait que vos albums ont toujours eu des messages politiques. Que dites vous de tout ce qui se passe dans le monde arabe aujourd’hui?
Je ne parle plus de politique.

Affiche du spectacle du 18 février 2011
Journalducameroun.com)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé