Société › Société

Le chantier de la route Kélo-Cameroun est lancé

Les travaux de bitumage de cette route située à la frontière Cameroun-Tchad ont été lancés par le couple présidentiel tchadien à Kelo

En donnant le premier coup de pioche de bitumage de la route historique de Kélo pour la frontière voisine du Cameroun, et ses différentes bretelles (Mbélé-Gounou Gaya/Moursalé-Baouré), le Président de la République Idriss Deby Itno lance un vaste projet qui concerne trois régions dont la présence d’une voie de communication aura une forte valeur économique. Il s’agit du Mayo-Kebbi Est, du Mayo-Kebbi Ouest et de la Tandjilé. Les gouverneurs des régions citées ont, ainsi, au nom des populations, remercié le Président de la République pour le lancement de ces travaux attendus par tous. Cet axe routier, ont-ils reconnu, contribuera inéluctablement à développer les trois régions, en les désenclavant. La construction de cette route s’inscrit également dans le cadre de l’intégration sous-régionale car elle va relier le Tchad au Cameroun.

Longue de 286 km, la construction de la route Kélo-Pala-Léré-frontière Camerounaise et ses différentes bretelles a été confiée à deux entreprises chinoises. Les représentants des sociétés ont tenu à rassurer le Président de la République et les futurs usagers de cette route que les travaux seront effectués dans les règles de l’art et les délais impartis. Ils ont indiqué qu’ils feront appel à la main d’ uvre locale et beaucoup de jeunes recevront une formation adéquate. L’axe Kélo-Pala et sa bretelle Mbélé-Gounou Gaya sera construit en 42 mois. Tandis que l’axe Pala-Léré-frontière camerounaise le sera en 40 mois. Le coût total de construction de cette route s’élève à 102 milliards de FCFA financés sur prêt auprès d’Eximbank China.

Le ministre des Infrastructures et Equipements, M. Gata Ngoulou a indiqué que les deux objectifs du Président de la République en matière d’infrastructures routières sont la construction de toutes les voies de desserte extérieure et celle des routes stratégiques au plan intérieur. Outre la route Kélo-Pala-Léré-frontière camerounaise, le Président de la République a donné des instructions pour que soient aussi construites les routes Kélo-Laï-Koumra et Moundou-Beinamar-Kélo-Gounou-Gaya-Léré-Binder-Fianga, a annoncé le ministre Ngoulou. Sans routes praticables, tout effort de développement est compromis, a rappelé à juste titre le ministre des Infrastructures et Equipements


presidencetchad.org)/n

Au cours de l’interview qu’il a accordée à la presse nationale, le Chef de l’Etat a mis un accent particulier sur la nécessité de développer la région de la Tandjilé qui n’a pas beaucoup bénéficié d’infrastructures de base. En outre, il s’est félicité du comportement responsable des fils et filles de la région qui, au plus fort des troubles que le pays a connus, n’ont pas tiré un seul coup de fusil. Au sujet de la demande qui lui a été faite de scinder la région de la Tandjilé en deux, le Président a indiqué que le Gouvernement va étudier la question afin de donner une suite à cette doléance des enfants de la région. Kélo est une ville cosmopolite, c’est un véritable condensé du Tchad où vivent toutes les populations. C’est pourquoi, la région a besoin de se développer, a affirmé le Chef de l’Etat.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut