› Communication

Cameroun: le Conseil africain des médias prend ses distances avec Jean Pierre Amougou Belinga

L’organisme a publié un communiqué le 22 août, dans lequel il ne reconnaît pas au président-directeur général du Groupe L’Anecdote la qualité de président ni aucun mandat quelconque à lui donné par le Conseil. « Usurpation de titre, faux et usage de faux », a réagi le conseil à la suite d’un communiqué relayé par le Groupe de presse privé camerounais la veille

 

JournalduCameroun.com a pris connaissance, samedi 22 août, d’un communiqué du Conseil africain des médias, à la suite de la sortie faite vendredi par le PDG du Groupe L’Anecdote, Amougou Belinga. Ce dernier, réagissant à une sortie du ministère équato-guinéen des Affaires étrangères et de la Coopération contre sa chaîne de télévision Vision 4 et sa personne, a indiqué qu’il entretenait de bonnes relations avec les autorités équato-guinéennes, citant pour illustration son « élection par ses pairs comme porte-parole des patrons des médias africains » au cours de la toute première assemblée générale constitutive du Conseil africain des médias à Malabo, sous l’initiative du chef d’Etat équato-guinéen Téodoro Obiang Nguema Mbasogo. Ce à quoi l’instance à réagi samedi, dans un communiqué que nous vous proposons intégralement ci-dessous.

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Objet : Usurpation de titre, faux et usage de faux

 

Le Conseil africain des médias, organisme et corporation regroupant les personnels de l’information et de la communication, promoteurs et personnels des médias (presses écrites, audiovisuels, numériques), la société civile ayant vocation à Informer ses membres et toute la population Africaine et mondiale, des événements importants, tient à communiquer ceci :

Le Premier Président de cet organisme était le Comorien Soilih Mohamed Soilih accrédité plus tard par son gouvernement aux Nations Unies, en qualité d’Ambassadeur ;

Le Deuxième Président du Conseil d’administration de l’organisme est son Excellence Ingenio Obiang, Ministre de l’information de la Guinée Équatoriale qui vient d’être remplacé par le nouveau gouvernement intervenu la semaine dernière à Malabo.

Monsieur Justin Tagouh, Président Directeur d’Afrique Média, actuel Secrétaire Général du Conseil Africain des Médias, assure en cas d’indisponibilité du Président, selon les textes régissant ladite corporation, l’intérim Jusqu’à l’organisation d’un nouveau conseil.

En Conséquence ;

Monsieur Jean Pierre Amougou Belinga n’a jamais été Président du Conseil Africain des Médias quine l’a mandaté en aucun cas pour quelques actes que ce soit ! Se présenter comme Président du Conseil Africain des Médias, de surcroît sous la fausse onction du Président de la République de Guinée Équatoriale n’est autre qu’un GROSSIER MENSONGE! Par ailleurs,la présidence du Conseil s’obtient par le vote des patrons de médias et non par nomination. La prochaine réunion du Conseil d’administration se tiendra début février 2021 pour élire le nouveau président. 13 candidatures issues des pays africains ont déjà été enregistrées.

Aussi, Monsieur Jean Pierre Amougou Belinga devra s’abstenir, sous peine de poursuites judiciaires pénales pour délit d’usurpation d’un titre prévu par les articles 74 alinéa 2 et 219 du code pénal, de continuer à se présenter « en fausse qualité de Président du Conseil Africain des Médias », corporation qui regroupe des sommités africaines de bonne moralité!

 

Fait à Malabo,le 22 Août 2020

Le Secrétaire Général Adjoint chargé de la Communication et des Relations Internationales; Liboush Kwunda.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé