› Eco et Business

Le Contrôle supérieur de l’Etat à la rescousse du Crédit Foncier du Cameroun

L’institution demande à 299 personnes morales et physiques d’aller rembourser les créances dûes à cet établissement public spécialisé dans le financement de l’habitat

Le Contrôle Supérieur de l’Etat du Cameroun (Consupe) a publié un communiqué ce 10 avril 2014 rappelant à des personnes convoquées, à « se présenter sans délai à l’agence régionale du Crédit Foncier de Yaoundé ». En début de semaine, le Consupe a publié une liste de 299 personnes morales et physiques ayant des créances au Crédit foncier, lesquelles sont estimées à plus de 53 milliards de F CFA, cinq fois plus que le capital du CFC qui est de 10 milliards de F CFA.

Toutes les conséquences de droit seront tirées, relève le Consupe, « ultérieurement et de façon spécifique, de l’ensemble des éléments pertinents du dossier de chacune des personnes convoquées ». Cette décision intervient après une mission de vérification des comptes du CFC par le Consupe en décembre 2013 ayant constaté de nombreuses créances impayées. Le CFC est un établissement public spécialisé dans le financement de l’habitat créé en 1977 avec l’Etat camerounais comme principal actionnaire (75%).

Le siège du Crédit Foncier à Yaoundé
investiraucameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé