International › APA

Le coronavirus s’impose aux journaux burkinabè

Les quotidiens burkinabè de ce mercredi traitent toujours de l’actualité nationale et internationale marquée par la pandémie de coronavirus.L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés burkinabè, à travers sa rubrique « Carnet santé », parle «des  aliments pour renforcer vos défense» en matière de lutte contre le Covid-19.

Le même journal renseigne que dans le cadre des mesures prises pour éviter la propagation de la maladie au Burkina Faso, les plénières sont désormais suspendues à l’Assemblée nationale.

«Riposte au Covid-19: les transporteurs routiers invités à prendre des mesures», affiche, pour sa part, le quotidien national Sidwaya qui croit savoir que les responsables du  ministère en charge  des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité veulent mettre à contribution les transporteurs routiers pour lutter efficacement contre l’épidémie du coronavirus du Burkina Faso.

A cet effet, rapporte le journal, une rencontre d’échanges s’est tenue, hier mardi 17 mars 2020, entre le chef du département, Vincent Dabilgou et les représentants des structures de transporteurs routiers du Faso.

Pendant ce temps, Le Pays (Privé), interroge le pharmacien Dr Nédié Nao, président du Conseil régional de l’ordre des pharmaciens du Centre, qui donne «les raisons de la flambée des prix du gel et des masques».

Quant à Aujourd’hui au Faso, il arbore: «Report du CHAN (Championnat d’Afrique des nations) 2020 au Cameroun: Le Covid-19 gagnant d’étape, attendons la VAR d’espoir».

A en croire le journal, le ministre des Sports et le comité d’organisation ont tiré les conséquences de la propagation du coronavirus, et annoncé que, face à ce «cas de force majeure», la compétition (CHAN 2020) ne pouvait être que reportée».

De son côté, le journal privé Le Quotidien cite un responsable de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition) qui a déclaré mardi en conférence de presse que «les mesures adoptées (en vue de contrer le Covid-19 au Burkina) semblent sélectives et répondent parfois à des considérations autres que médicales».


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé