Société › Société

Le Cours Supérieur Interarmées de Défense devient Ecole Supérieure Internationale de Guerre de Yaoundé

Le chef de l’état en tant que chef des armées a décidé du changement de nom, qui manifeste une volonté de mutation de cette école

Crée par décret présidentiel le 13 janvier 2005, le Cours Supérieur Interarmées de Défense (Csid), nouvellement Ecole Supérieure Internationale de Guerre de Yaoundé (Esigy) a fait du Cameroun l’un des rares pays africains à délivrer un enseignement militaire de qualité. Elle accueille chaque année des stagiaires camerounais et étrangers qui bénéficient d’une formation reconnue de haute facture avec l’appui de la France. Ce pays alloue depuis la création de l’école, un support financier de plus de 120 millions de FCFA et y affecte un officier supérieur breveté du collège interarmées de défense.

L’école a pour missions de délivrer le Brevet d’Etudes Militaire Supérieures, après des enseignements militaires supérieurs, des officiers supérieurs des trois armées (terre, air, marine) et de la gendarmerie, afin qu’ils soient aptes à assumer de hautes responsabilités au sein des états-majors. Le recrutement se fait sur concours ouvert à l’intention des diplômés d’état-major, officiers d’armées et de la gendarmerie. Conformément au décret N°2005/015 du 13 janvier 2005, le Csid est placé sous l’autorité d’un commandant, assisté d’un commandant en second, exerçant les fonctions de directeur de l’enseignement, officier nommé par décret présidentiel. L’enseignement général de défense dispensé au Csid intègre la stratégie, la géopolitique, le droit, les relations internationales, le management, la communication, l’économie… Cet enseignement vise à enrichir la culture générale des officiers stagiaires, à approfondir leur réflexion sur la défense et l’institution militaire, à développer l’ouverture vers des instances extérieures, civiles et militaires, nationales et internationales. L’enseignement opérationnel, quant à lui, a pour objectif de donner aux stagiaires les connaissances indispensables à la planification et à la conduite des opérations interarmées nationales ou multinationales.

Pour faire évoluer ce centre et l’adapter aux exigences stratégiques actuelles, une réflexion est en cours, a mentionné Edgard Alain Mebe Ngo’o, ministre délégué à la présidence chargé de la défense lors du colloque annuel de l’institution, le 23 avril 2013 à Yaoundé.

Locaux du Cours Supérieur Interarmées de Défense à Yaoundé
Esig)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut