International › APA

Le Covid-19, omniprésent dans la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, reçus mercredi à APA, traitent à l’unisson de la mobilisation nationale pour vaincre l’ennemi commun : le coronavirus.EnQuête, sous le titre « L’union sacrée », informe que « les leaders politiques, en particulier ceux de l’opposition, se sont succédé hier (mardi) au Palais de la République, pour répondre à l’appel du chef de l’Etat qui veut mobiliser toutes les forces vives de la nation dans la lutte contre le coronavirus ».

D’après ce journal, « ils ont, pour l’ensemble, décidé de soutenir le président Macky Sall et de voter en faveur du projet de loi d’habilitation qui sera prochainement soumis aux députés ».

L’AS en déduit que « l’opposition (est) prête pour le combat ». Dans les colonnes de ce quotidien, Khalifa Ababacar Sall, l’ancien maire de Dakar déclare : « Quand c’est le pays, nous dépassons un certain nombre de contingences. Il faudra plus de solidarité, de responsabilité dans nos attitudes et comportements. C’est ensemble que nous parviendrons à endiguer cette maladie ».

Pour sa part, Vox Populi signale que « la classe politique fait front au Palais » avec notamment Idrissa Seck (Rewmi, pays en langue wolof), Pape Diop (Bokk Guis Guis, même vision en langue wolof), Issa Sall (candidat à la présidentielle de 2019), Mamadou Diop Decroix (And-Jef, Parti Africain pour la Démocratie et le Socialisme, AJ-PADS) et Ousmane Sonko (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité, Pastef). 

A en croire Sud Quotidien, c’est un « consensus Covid-19 ». Poursuivant, ce journal fait savoir qu’Ousmane Sonko a émis « quelques réserves concernant certaines décisions, tout en rejetant d’autres mesures ».

En effet, Le Quotidien rapporte les propos du politique classé troisième à la dernière présidentielle : « Nous n’avons pas encore les détails sur ce qui va alimenter ce fonds de 1000 milliards F CFA. Aujourd’hui, nous n’avons pas de marges. La Banque centrale européenne a dégagé une enveloppe de 750 milliards d’euros. Aux Etats Unis, c’est 500 milliards de dollars. Mais la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (Bceao) ne peut pas le faire parce qu’il y a des contraintes liées à notre monnaie ». 

En outre, l’ancien inspecteur des Impôts et Domaines est persuadé que « l’annulation de la dette fiscale n’est jamais une bonne mesure. Il ne faut pas mettre dans la même catégorie ceux qui ont carrément commis des crimes fiscaux et ceux qui ont (fait) des erreurs de bonne foi ».

De son côté, L’Observateur s’intéressant à l’origine du fonds de guerre de 1000 milliards F CFA, révèle que le chef de l’Etat « avait demandé aux membres du gouvernement de contribuer chacun au Force Covid-19 à hauteur d’un million F CFA ». 

Ce journal précise que « le président Sall n’a pas attendu que les ministres se manifestent. Il a donné des instructions au ministre des Finances et du Budget de couper à la source (cette) somme du salaire des ministres ».

Dans la lutte contre le coronavirus, détecté pour la première fois en décembre 2019, le Sénégal peut compter sur l’aide de la Chine. Zhang Xun, l’ambassadeur de l’empire du Milieu à Dakar, dans un entretien avec Le Soleil, annonce que « 3000 combinaisons de protection, autant de lunettes, de masques et 500 thermoflash seront remis au Sénégal ».

Enfin, Stades se fait l’écho de la participation à l’effort de guerre du mouvement sportif sénégalais. Ce dernier a remis un chèque de 51 millions F CFA, hier mardi, au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé