International › APA

Le crash manqué d’un Boeing d’Ethiopian airlines fait la Une des quotidiens sénégalais

Les quotidiens sénégalais reçus mercredi à APA consacrent leur parution du jour au crash manqué du Boeing B767-300 de la compagnie Ethiopian airlines survenu hier à l’aéroport international Blaise Diagne de Dakar aux côtés d’autres sujets.« Panique à Aibd », barre à sa Une le quotidien Enquête avant d’écrire ceci : « Après le crash le plus meurtrier de son histoire, Ethiopian Airlines frôle de justesse une seconde catastrophe aérienne à l’aéroport de Diass. Le réacteur droit du B767-300 a pris feu quelques minutes après le décollage de l’appareil. Les passagers qui devaient rejoindre Addis-Abeba via Bamako, (sont) sains et saufs ».

Sous le titre « 90 passagers d’Ethiopian échappent à la mort », Vox Populi informe que « l’équipage a dû manœuvrer avec beaucoup de difficultés avant de parvenir à poser l’appareil au sol ». Cela fait dire à Pape Mor Fall, un des passagers de Boeing, dans L’Observateur que « Nous avons frôlé la mort ».

Les quotidiens sénégalais se sont par ailleurs intéressés à la polémique née de la nomination du nouveau directeur général de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres). A ce propos, Le Quotidien informe que « La nomination de Amadou Lamine Dieng (a été) annulée (et que) le Conseil d’administration reprend le pouvoir ».

« Le Conseil d’administration de l’Ipres se retrouve aujourd’hui pour désigner un Dg intérimaire qui ne sera pas Amadou Lamine Dieng, avant de lancer l’appel à candidature pour trouver le profil de celui qui va être définitivement choisi pour remplacer Mamadou Sy Mbengue. Une manière d’éviter à Macky un retentissant camouflet », renseigne le journal.

Le journal L’AS revient sur cette même actualité et soutient que « Le chef de l’Etat a lâché du lest dans son bras de fer avec les centrales syndicales autour de la nomination du directeur général de l’Ipres. De concert avec les représentants des administrateurs (…), Macky a accepté le lancement d’une nouvelle procédure de recrutement du nouveau directeur ».

Sur un tout autre sujet, Walf Quotidien revient sur les ennuis judiciaires de l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Lamine Diack, qui dans un article paru dans le quotidien hexagonal L’Equipe déclare « J’aurais dû plus surveiller mon fils » Papa Massata Diack.

« Un aveu de taille qui risque de pousser les autorités sénégalaises à lâcher cet agent marketing qui n’en est pas son premier coup » selon Walf qui rappelle « son emprisonnement au Sénégal après la campagne des +Lions+ du football de 2002, en Corée et au Japon ».

Le quotidien spécialisé Stades consacre sa parution du jour au match amical devant opposer le Sénégal à la Seleção et donne la parole au capitaine des Lions, Sadio Mané qui déclare que « Le Brésil (est) un bon test pour nous ».



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé