› Eco et Business

Le dépôt pétrolier de Nsam augmente ses capacités

Le chef du gouvernement camerounais a inauguré, le 14 février dernier, l’usine rénovée de la Société camerounaise des dépôts pétroliers

Le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, a inauguré vendredi dernier, 14 février, l’usine rénovée de la Société camerounaise des dépôts pétroliers (SCDP) à Nsam, dans la capitale politique. Il s’agit de l’aboutissement d’un programme engagé en 1986 par la Scdp, pour la modernisation et le développement de ses installations.

L’Etat, pour un meilleur suivi des opérations de sécurisation, a assisté à toutes les phases du projet qui comprend deux volets: la modernisation et la sécurisation des alentours de la Scdp.

Pour ce qui est de la modernisation, le dépôt rénové est doté de deux plateformes dont, une de chargement et déchargement des camions- citernes et une autre de déchargement de wagons-citernes. Le poste de chargement des camions citernes permet de servir simultanément 07 camions citernes contre 02 par le passé.

Le quai de dépotage des wagons citernes a été modernisé et étendu, sa capacité de réception a été portée à 40 wagons citernes sur les trois voies, contre 16 par le passé ; les capacités de pompage es différents produits ont été multipliées par (03) trois, d’où, la réduction du temps de chargement et déchargement des wagons et camions citernes.

Sur le volet protection de l’environnement, l’on note la construction de trois (03) stations d’épuration des différents effluents des eaux contaminées, et d’un laboratoire moderne de contrôle de qualité des produits pétroliers, ainsi que d’un bâtiment administratif moderne.

Les travaux réalisés dans le cadre de ce projet ont permis la mise en conformité des réservoirs de stockage des hydrocarbures suivant les standards pétroliers internationaux.

D’autre part, le plan d’urgence interne du dépôt a été revu, avec la construction des voies de circulation distinctes pour l’entrée, la sortie et d’autres issues de secours pour camions citernes, en vue de permettre une meilleure sécurité dans le site en cas de d’évacuation urgente.

Autre innovation, le centre emplisseur de gaz de pétrole liquéfié (GPL) a été entièrement rénové et délocalisé ; il dispose d’un carrousel de 23 bascules électroniques à la pointe de la technologie, avec une capacité de production de 1380 bouteilles par heure, soit 14 000 bouteilles par jour pour une demande actuelle de 6 400 bouteilles par jour de la zone de desserte. La capacité opérationnelle du centre fait deux fois la demande du marché.

Afin d’éviter d’éventuelles victimes humaines en cas de sinistre, le dépôt de Nsam rénové dispose d’un périmètre de sécurité exempt de toute habitation et délimité par une clôture physique. Les parkings de stationnement des camions citernes ont été multipliés dans ledit périmètre, pour une capacité cumulée de 200 places, permettant du coup d’éviter les embouteillages dans les artères du quartier.

Afin d’augmenter les recettes de l’Etat, une station de jaugeage de camions citernes a été construite, assortie des opérations de métrologie de haute technologie.

Le directeur général de la SCDP, Gaston Eloundou Essomba, a, pour terminer son propos, révélé la construction et la mise en service depuis 2014, des capacités supplémentaires de stockage de 23 000 m3 de produits liquides, répondant ainsi au programme de l’entreprise, d’augmentation de ses capacités de stockage en nette croissance.

Il a également annoncé les négociations en cours de finalisation, sur hautes instructions du Chef du Gouvernement, entre la SCDP et son partenaire technique et financier et d’autre part, le Comité de pilotage du projet de construction du Complexe industrialo-portuaire de Kribi, en vue de la mise sur pied d’un terminal à hydrocarbures de grande capacité dans le périmètre du port en eaux profondes de Kribi.


scdp.cm)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé