CultureCulture › Arts visuels

Le dramaturge Camerounais Marcel Zang est le «Nouveau Talent Théâtre»

l’auteur vit et travaille toujours à Nantes où il est Président de l’association Passerelle Noire

Marcel Zang est né en 1954 au Cameroun. Un pays qu’il quitte à l’âge de neuf ans pour la France. Il ira à l’école et fera les Lettres. On le retrouve des années plu tard à Nantes où il publie des nouvelles dans des journaux, magazines et revues littéraires. Il est aussi auteur de pièces de théâtre. Son premier texte, La danse du Pharaon paraîtra dans le quotidien Libérations en 1981. Vingt ans plus tard, elle est devenue une pièce de théâtre. A l’apogée de sa vie, Marcel Zang est dramaturge, poète et nouvelliste. Et en parallèle, il devient formateur en publicité. Aujourd’hui, l’auteur vit et travaille toujours à Nantes où il est Président de l’association Passerelle Noire; Responsable du mouvement «La Marche des esclaves». Sa dernière publication: Pure vierge est publiée par les éditions Actes Sud-papiers depuis avril 2007.

Un auteur compositeur dramatique
Le prix SACD 2010 qu’il vient de remporter récompense des années de labeur alors que Marcel Zang n’espérait plus. Dans le quotidien Ouest-France il déclare à ce propos, cette marque de reconnaissance survient au moment même où je m’apprêtais à tourner définitivement la page du théâtre pour le roman, (.) Une inquiétante lassitude commençait à me gagner à n’avoir eu le bonheur d’assister jusqu’ici et depuis dix ans à une seule création professionnelle d’une de mes quatre pièces. elles sont publiées aux éditions Actes Sud Papiers. Il s’apprête à publier une cinquième uvre dramatique, Le Programme, chez ce même éditeur. Ce prix contribuera sans doute à faire connaître un auteur qu’on pourrait dire «maudit», commentent des critiques. Avec cette dernière pièce, Christophe Rouxel, du Théâtre Icare (Saint-Nazaire) avoue que lorsqu’il voulait monter Le Programme, il a fait le tour des salles de spectacle. Tout le monde lui a dit: Pas Marcel Zang.

Marcel Zang

Une levée de boucliers que l’auteur explique par le côté un peu bizarre qu’il a de voir et de faire du théâtre. Certains programmateurs le jugent à son caractère épidermique et ombrageux. A croire qu’il soit victime des réseaux, de son tempérament, de son écriture politiquement incorrecte? Quoi qu’il en soit, Marcel Zang ne reviendra pas sur sa décision: Pour continuer d’être un plaisir, le théâtre doit être mis en scène. Or, je n’ai vu mon uvre sur scène qu’une seule fois, quand la Comédie française a mis en espace «La danse du pharaon», en 2005. Mais je m’étais élevé contre le côté caricatural de cette mise en espace. Et la pièce n’a pas été donnée dans les théâtres francophones, comme prévu; justifie-t-il. Le prix de la SACD, l’on espère, va essayez de ramener des pièces du dramaturge Zang dans les théâtres. Je continuerai à suivre attentivement le destin de mes pièces, mais je retourne au roman. C’est ma décision, tranche-t-il.

Marcel Zang, le dramaturge
ouest-france.fr)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé