Opinions › Tribune

Le drame des veuves: la comicodi interpelle le notaire Beliong Tolly sur le cas de Mme Item

Par Shanda Tonme

L’intégralité de la relance de Maître Beliong Tolly, Notaire à Yaoundé sur le cas de dame Engana Boye Boasse Elise veuve Item.

Cher Maître, nous nous permettons de vous relancer avec urgence, sur l’affaire visée en objet.

Nous ne voulons pas croire, que vous avez délibérément choisi de punir cette veuve qui se retrouve dans des souffrances infinies, avec des enfants malades, en détresse scolaire totale, affamée, délabrée et abandonnée à la misère.

Faudrait-il le rappeler, vous avez été désignée par le tribunal, après un arrangement entre les épouses, pour mettre de l’ordre, partager les biens en toute équité et assurer la paix dans la famille de feu Item.

Nous voulons attirer spécialement votre attention, sur le drame qu’entraîne ce genre de magouilles pour les familles, les enfants, et finalement pour la société. On ne peut pas priver une veuve de ses droits, et encore moins des enfants de l’héritage de leur feu père.

Nous en appelons donc une fois de plus, à votre prompte réaction et correction dans ce dossier, afin d’éviter à tous, des conséquences souvent passionnelles, incontrôlables et encore plus dramatiques.

Enfin, il faut éviter à votre profession, votre corps de métier, une réputation bien trop sale et largement répandue, selon laquelle le notaire est prédateur et destructeur des successions et en jouit impunément au détriment des ayant droits.

Croyez, Maître, en l’expression de notre considération citoyenne./.


Droits réservés)/n



A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé