Politique › Institutionnel

Le FMI se dit « impressionné » par les performances de l’économie camerounaise

Une mission du Fonds monétaire international, conduite par Mario de Ramarocy, l’a expliqué au chef de l’Etat

Le président de la République, Paul Biya, a reçu, le mercredi 08 mai 2014, une délégation du Fonds monétaire international (FMI) conduite par Mario De Ramarocy, qui séjourne au Cameroun dans le cadre d’une mission d’évaluation des performances de l’économie camerounaise. Au centre des discussions, l’état des lieux de la situation économique de notre pays.

S’exprimant devant la presse à la sortie d’une entrevue de près d’une heure avec le président de la République, M. Mario De Ramarocy a déclaré être venu présenter au Chef de l’Etat camerounais les premières conclusions de leur mission d’évaluation et les perspectives à court et à moyen terme.

D’entrée de jeu, Mario De Ramarocy s’est dit impressionné par les performances de l’économie camerounaise. Parmi les indications à mettre à son actif figure en bonne place le taux de croissance estimé à 5,5% au cours de l’année 2013: «C’est encourageant dans un contexte d’inflation modérée», a-t-il indiqué.

L’autre facteur favorable qu’il a mentionné est la bonne conduite des travaux des projets structurants, notamment le port en eau profonde de Kribi qui donne entière satisfaction. Néanmoins, notre pays reste confronté à d’autres défis. Il s’agit notamment de celui de l’équilibre budgétaire. Il suppose un savant dosage entre les recettes et les dépenses de l’Etat.

Pour remédier à la situation, l’hôte du Chef de l’Etat préconise l’élargissement de l’assiette des contribuables, en intégrant tous les acteurs économiques qui ne participent pas aux charges de l’Etat, par le payement des impôts et des taxes. Comme autre grand défi à relever par les pouvoirs publics, celui de traduire la croissance auprès des populations, davantage dans le panier de la ménagère. Cela passe nécessairement par l’instauration d’une croissance inclusive, a-t-il recommandé.

Arrivé au Cameroun le 24 avril dernier, en vue de conduire les consultations annuelles 2014 au titre de l’article IV des statuts du Fonds, la mission d’évaluation du FMI quitte le Cameroun ce jour. Un rapport de mission sera adressé au Conseil d’administration à Washington, aux Etats-Unis.

Le chef de la mission du FMI, Mario de Ramarocy et le chef de l’Etat camerounais le 08 mai 2014 au Palais de l’Unité
PRC)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé