› Eco et Business

Le Franc CFA  »bientôt » interchangeable entre la CEMAC et l’UEMOA

Selon le gouverneur de la BEAC, Lucas Abaga Nchama, ce processus serait le résultat des négociations menées depuis 2012 par les experts des deux zones

L’interchangeabilité du franc CFA entre la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) sera «bientôt» effective, a déclaré le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) au quotidien camerounais «Mutations» paru lundi.

Lucas Abaga Nchama qui s’entretenait avec la parution à capitaux privés, s’est toutefois refusé à donner une date pour l’entrée en vigueur de cette mesure de convergence, indiquant néanmoins que  »les deux zones voudraient consolider l’intégration ».

 »Je voudrais rassurer le public sur le fait que nous travaillons à prendre des mesures afin d’éviter le blanchiment de l’argent sale et le financement du terrorisme », a-t-il affirmé.

Gelées pendant deux décennies, les négociations en vue de l’entrée en vigueur de l’interchangeabilité du franc CFA ont repris en 2012 avec un calendrier de rencontres techniques que les experts qualifient de «dynamique».

A travers un cadre d’échanges sécurisé, il s’agit d’étudier le retour vers la convertibilité des billets de banque entre la CEMAC et l’UEMOA.

La zone FCFA, rappelle-t-on, regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Congo, le Gabon, la Guinée-Bissau, la Guinée Equatoriale, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad, le Togo et la République centrafricaine.

Le gouverneur de la Beac, Lucas Abaga Nchama
Droits réservés)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé