Sport › Football

Le franco-camerounais Jean Armel kana Biyick fait l’objet de toutes les attentions

Il n’a pas répondu présent à la convocation de l’équipe de France Espoirs, sa décision de rejoindre les lions du Cameroun reste attendue

Son absence à la convocation des bleuets (Espoirs français) aurait pu passer inaperçu si le jeune joueur ne faisait pas l’objet des attentions particulières, notamment de la part de la fédération camerounaise de football. Appelé en équipe de France Espoirs par Erick Mombaerts pour pallier le forfait du Montpelliérain Mapou Yanga-Mbiwa blessé aux adducteurs, le défenseur rennais Jean-Armel Kana Biyik n’a pas répondu à la convocation, car il n’exclut pas de rejoindre la sélection du Cameroun. Il nous a fait savoir qu’il avait besoin de temps pour choisir et prendre sa décision de jouer pour la France ou le Cameroun, a indiqué à l’AFP une source à la fédération française de football, précisant que le joueur de 21 ans ne serait pas sanctionné pour ne pas avoir répondu à l’appel des Bleuets. Le défenseur rennais qui possède la double nationalité franco-camerounais souhaite se laisser un temps de réflexion.

J’ai été convoqué lundi soir par la Fédération (française de football, ndlr). Je les ai rappelés dans la foulée pour leur expliquer mon choix de ne pas rejoindre la sélection. Tout simplement parce que je suis encore en période de réflexion pour savoir si je vais rejoindre le Cameroun ou la France. Je ne voulais pas partir en Espoirs pour qu’au Cameroun on se dise que mon choix était fait. J’aurais fait la même chose si j’avais été appelé avec le Cameroun. Je n’ai pas encore décidé. Ça sera le choix du c ur qui l’emportera.
Jean-Armel Kana-Biyik, sur RMC

Jean-Armel Kana-Biyik est issu d’une famille de footballeurs camerounais. Son père André évolue au FC Metz lorsqu’il vient au monde en 1989. Un an plus tard, la famille déménage en Seine-Maritime, où André Kana-Biyik évolue avec le Havre AC jusqu’en 1994. Devenant footballeur lui-même, Jean-Armel Kana-Biyik débute sa formation avec le club havrais en 1999. Il fait toutes ses classes au HAC jusqu’à intégrer l’effectif professionnel. Le 22 juin 2010, il est transféré au Stade rennais FC, club avec lequel il signe un contrat de quatre ans et où avait évolué son oncle François Omam-Biyik vingt ans auparavant et aujourd’hui entraîneur adjoint des lions indomptables. Ses performances en club lui permettent d’intégrer l’équipe de France espoirs. Le 27 mars 2009, il obtient une première sélection avec les espoirs face à l’Estonie (3-0), et marque le troisième but français. Il est par la suite convoqué pour le Tournoi de Toulon et pour plusieurs rencontres de qualification à l’Euro espoirs 2011. Sa décision reste très attendue.

Jean Armel kana Biyick
www.fougeres.maville.com)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut

error: Contenu protégé