CultureCulture › Arts visuels

Le Goethe Institut fête ses 50 ans au Cameroun

L’institut lance un concours de mise en scène de théâtre sur la pièce «Iphigènie en Tauride» de Johann Wolfgang von Goethe

Placée sous le signe d’une réflexion sur les 50 ans de dialogue interculturel entre le Cameroun et l’Allemagne, le Goethe-Institut lance un concours de mise en scène « Goethe in Kamerun » pour les professionnels et amateurs de théâtre. Concernant la participation, chaque compagnie désireuse de concourir doit envoyer une présentation (Curriculum-Vitae de la compagnie, noms de membres, etc.) et une note de mise en scène jusqu’au vendredi 27 mai 2011 au Goethe-Institut. L’équipe ne doit pas dépasser cinq personnes, y compris le metteur en scène et le régisseur. Les tâches sont les suivantes : chacune des compagnies présentera la même séquence, le Goethe-Institut choisira la séquence à mettre en scène et elle sera communiquée le 01 juin 2011. Les raccourcissements de textes et les improvisations sont permis. Les pièces à présenter ne doivent pas dépasser douze minutes. Toutes les mini-pièces seront présentées pendant la journée porte ouverte du Goethe-Institut prévue le 07 juillet 2011 entre 10 h et 16 h. Les trois compagnies gagnantes rejoueront leur pièce le même soir à 18 h. Pour des questions techniques, le Goethe-Institut ne peut mettre à disposition des salles de répétition et il ne soutient pas financièrement les participants du concours. Chaque groupe aura la scène du Goethe-Institut pour un filage et l’installation technique pendant une heure, le Mercredi 06 Juillet 2011. Chaque équipe a le droit d’utiliser trois projecteurs du Goethe-Institut. Chaque équipe est responsable de sa scénographie. Pendant la représentation, chaque compagnie doit avoir un régisseur qui assure la technique. Une présélection de 12 compagnies sera effectuée sur la base de la note de mise en scène. Un jury indépendant sélectionnera les trois meilleures propositions de mise en scène.

Historique du Goethe-Institut Kamerun
En janvier 1961, le Dr F. Th. Schnitzler a dispensé le premier cours d’allemand à Yaoundé. Il venait de Douala et avait emprunté le pont de la Sanaga qui relie les capitales économique et politique. En automne de la même année, une succursale du Goethe-Institut a ouvert ses portes à Yaoundé. Depuis sa mise en place au Cameroun, 50 années se sont écoulées. Le large éventail des activités menées par le Goethe-Institut pourrait être symbolisé par un pont. En tant qu’institution allemande et européenne, le Goethe-Institut agit dans le sens d’un échange et d’un dialogue dans les domaines de la langue, de l’éducation et de la coopération culturelle internationale. La richesse culturelle, les multiples expériences du « vivre ensemble » et la diversité linguistique offrent de nouveaux défis dans la perspective du dialogue culturel entre le Cameroun et l’Allemagne, l’Afrique et l’Europe aussi bien par le passé que pour l’avenir. Ces défis constituent une rencontre créative et critique, et proposent en même temps des questions et des réponses. En 2011, le programme du Goethe-Institut Kamerun est placé sous le signe de la perpétuation de ce pont.

Affiche concours
Institut Goethe Cameroun)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé