Société › Société

Le gouvernement envisage un taux de couverture sociale de 20% d’ici à 2015

Le Premier ministre a récemment signé un décret ouvrant les prestations sociales assurées par la CNPS aux employés des professions libérales

Le Premier ministre camerounais, chef du gouvernement, Philémon Yang, en signant récemment un décret ouvrant la sécurité sociale dont les prestations sont assurées par la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps, société d’Etat) aux employés des professions libérales et acteurs du secteur informel, envisage le passage du taux de couverture de la sécurité sociale de 10 à 20 pour cent d’ici 2015, a constaté la PANA.

Ce décret du Premier ministre indique que les notaires, les avocats et autres employés des professions libérales, ainsi que les acteurs du secteur informel qui représentent plus de 51 pour cent des opérateurs économiques du Cameroun, peuvent désormais bénéficier des prestations de la sécurité sociale au Cameroun.

Le texte de M. Yang précise que «sont concernés les personnes dotées de capacités contributives, mais qui ne sont pas soumises à un assujettissement obligatoire contre les risques de vieillesse, invalidité et décès ; les travailleurs qui ne remplissent pas les conditions d’affiliation au régime général, au régime des personnels de l’Etat ou à un quelconque régime spécial de sécurité sociale ; les anciens assurés sociaux qui cessent de remplir les conditions d’assujettissement au régime général».

«C’est une véritable révolution qu’apporte le texte du chef du gouvernement camerounais qui fixe «les conditions et modalités de prise en charge des assurés volontaires au régime d’assurance pension de vieillesse, d’invalidité et de décès», reconnaît Me Jean Calvin Ngai, avocat au Barreau du Cameroun.

Selon le ministre du Travail et de la sécurité sociale (Mtss), Grégoire Owona, ce décret du Premier ministre vise à faire passer le taux de couverture de la sécurité sociale dans le pays, des 10 pour cent actuels à 20 pour cent des travailleurs, d’ici à l’année 2015.

Par le passé, la couverture de la population par les prestations offertes par la Cnps excluait jusqu’ici les travailleurs des professions libérales et du secteur informel pour ne se limiter qu’aux travailleurs du secteur formel, tandis que les agents de l’Etat bénéficient du régime spécial implémenté par les ministères de la Fonction publique et des Finances.

La siège de la Caisse nationale de Prévoyance sociale à Yaoundé
africapresse.com)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé