Opinions › Tribune

Le gouvernement prépare l’arrivée du Sénat – Communiqué Conseil de cabinet du 24 avril 2013

L’intégralité du communiqué à l’issue du Conseil de cabinet du mercredi 24 avril 2013

Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Philémon YANG, a présidé ce 24 avril 2013 (hier) à partir de 10h à l’immeuble principal abritant ses Services, un important Conseil de Cabinet. Y ont pris part le Vice Premier Ministre, le Ministre d’Etat, Ministre du Tourisme et des Loisirs, les Ministres, les Ministres Délégués, ainsi que les Secrétaires d’Etat.

Deux points étaient inscrits A l’ordre du jour, A savoir:

1. un exposé du Vice-Premier Ministre, Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé des Relations avec les Assemblées sur le thème: «les conséquences du bicaméralisme parlementaire sur le travail gouvernemental»;

2. une présentation, par le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille du «projet de document de politique nationale du genre».

L’intervention du Vice-Premier Ministre, Ministre Délégué à la Présidence de la République, chargé des Relations avec les Assemblées a d’abord retracé le contexte constitutionnel et institutionnel dans lequel va s’insérer le Sénat, à l’issue des élections du 14 avril 2013. Il a précisé par la suite que le traditionnel équilibre, consacré par la Constitution, entre les trois pouvoirs au sein de l’Etat, l’exécutif, le législatif et le judiciaire, ne serait fondamentalement pas affecté.

Le Vice Premier Ministre a souligné que le bicaméralisme camerounais est de type «inégalitaire», car la mise en jeu de la responsabilité du Gouvernement demeure l’apanage de la Chambre Basse, à qui revient aussi le dernier mot dans le cadre de la navette législative.

S’agissant spécifiquement des rapports entre le Gouvernement et le Parlement, ils sont appelés à gagner en intensité et en volume, du fait du bicaméralisme, le Sénat étant appelé à prendre une part active et décisive aussi bien dans la production législative, que dans le contrôle de l’action gouvernementale.

Après les échanges qui ont suivi cet exposé, le Premier Ministre a engagé les membres du Gouvernement à renforcer leur disponibilité à l’endroit de tous les parlementaires, ceux de la Chambre Haute comme ceux de la Chambre Basse, ceux de la majorité comme ceux de l’opposition.

Il a, en outre, demandé au Ministre des Finances et au Ministre chargé de l’économie d’être attentifs aux différents besoins financiers liés à la mise en place du Sénat et de prendre, d’ores et déjà, les dispositions conséquentes au plan budgétaire.

Les travaux se sont poursuivis avec l’exposé du Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, qui a présenté les grandes lignes du projet de document de politique nationale du genre, récemment finalisé et en cours d’approbation. Cette politique comprend l’ensemble des mesures destinées à assurer l’égalité et l’équité entre les sexes dans tous les domaines de la vie nationale. Elle est appelée à servir de cadre de référence en matière d’intégration du genre dans les politiques publiques.

Faisant la genèse du document de politique nationale du genre, le Ministre a rappelé que cette approche a été rendue nécessaire après les résultats mitigés de la plate-forme d’action issue de la quatrième Conférence mondiale sur les femmes, tenue Beijing en 1995. Aussi, la tendance mondiale actuelle consiste à substituer aux politiques d’intégration des femmes au développement, une approche genre et développement plus holistique et plus opératoire.

La mise en uvre des mesures multisectorielles contenues dans ce document de politique permettrait de corriger l’indice d’inégalité de genre qui, selon le Rapport sur le développement humain 2011 du PNUD, se situerait au Cameroun à 0,639.

L’approche genre, récemment intégrée comme une exigence forte dans le Code électoral, est ancrée dans le Programme des Grandes Réalisations et vise à matérialiser l’engagement du Président de la République, maintes fois réitéré, de faire de l’égalité entre les droits de l’homme et les droits de la femme, une réalité».

Le Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille a fait savoir, qu’au terme d’une élaboration participative, le document de politique nationale du genre s’articule autour des sept axes stratégiques suivants: 1) la promotion de l’accès égalitaire et équitable des filles et des garçons, des femmes et des hommes à l’éducation à la formation et à l’information; 2) l’amélioration de l’accès des femmes aux services de santé, notamment en matière de santé de la reproduction; 3) la promotion de l’égalité des chances et d’opportunités entre les femmes et les hommes dans les domaines économique et de l’emploi; 4) la promotion d’un environnement socio-culturel favorable au respect des droits de la femme; 5) le renforcement du cadre institutionnel de promotion du genre ; 6) le renforcement de la participation et de la représentativité des femmes dans la vie publique et la prise de décision et enfin , 7) l’amélioration de la législation nationale en matière de promotion et de protection des droits de la femme.

Au terme des débats qui ont suivi cet exposé, le Chef du Gouvernement a demandé au Ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille d’apporter les ultimes améliorations au projet de document de politique nationale du genre et de le transmettre à ses Services pour validation. Il lui a, en outre, réitéré ses directives antérieures visant le renforcement de la lutte contre les mutilations génitales féminines.

Le Conseil s’est achevé à 12h50, après l’examen de diverses questions liées au travail gouvernemental. /».

Yaoundé, le 24 avril 2013.

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut