Education › Dotation

Le Haut-Commissariat du Canada équipe des ONG camerounaises

Fond canadien d'initiatives locales
L'appui du Canada aux ONG

La représentation diplomatique a organisé un atelier du 09 au 10 mars pour former et renforcer les capacités de ses acteurs de la société civile.

Au Cameroun, c’est environ une trentaine d’organisations non gouvernementales (ONG) qui bénéficient d’un soutien financier du Canada. Par l’entremise de son Haut-Commissariat, il a par exemple octroyé la somme de 163 millions de F cfa à ces Ong.

Un geste qui se fait dans le cadre du Fond canadien d’initiatives locales, FCIL. Des organisations dont la plupart investissent dans les questions d’égalité de genres, entrepreneuriat ou encore les droits de l’homme. Des points auxquels le Canada accorde un grand intérêt.

Mais il est souvent constaté que certaines ONG pêchent par des soucis d’organisation et de management. C’est fort de cela que le Haut-Commissariat du Canada au Cameroun a réuni pendant deux jours ces bénéficiaires de son appui.

Il a été question au cours de l’atelier de fournir des notions en gestion de projet et de ses fonds pour un résultat efficient. Ils ont pu aborder une thématique comme celle liée à la rédaction des projets et propositions.

Pour le Haut-Commissaire, Richard Bale, c’est aussi l’occasion de réunir différentes ONG afin de partager les expériences permettant à chacune d’apprendre de l’autre.

L’atelier ouvert aux Organisations qui ont bénéficié de la FCIL et à ceux qui n’en n’ont pas encore a  également permis de pouvoir davantage éclairer les lanternes sur ce qu’est réellement le fond. Selon Richard Bale, avoir des connaissances approfondies de la chose va permettre aux ONG de pouvoir mieux formuler leurs demandes et leur donner ainsi plus de chances de bénéficier du programme d’aide.

La rencontre s’est aussi appesantie sur les appréciations des uns et des autres du Fond Canadien d’initiatives locales. Une démarche qui vise à récolter des feedbacks afin de pouvoir régler des possibles défauts.

L’atelier s’est clôturé avec l’annonce de Richard Bale de la décision du gouvernement canadien d’augmenter l’enveloppe dédiée au fond. Ils l’ont fait en raison de la bonne gestion du FCIL démontrée par la Haut-Commissariat.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé