International › APA

Le Japon réitère sa position constante de non reconnaissance de la soi-disant « Rasd »

Le japon par la voie du Directeur général du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord au ministère japonais des Affaires étrangères, l’ambassadeur katsuhiko Takahashi, a réitéré, dimanche à Tokyo, sa position constante de non reconnaissance de la soi-disant « rasd ».L’ambassadeur katsuhiko Takahashi a insisté que « le Japon ne reconnait pas le « Sahara occidental » comme Etat ». « Ceci est une position constante et immuable. Le Japon n’a pas l’intention de la changer », a affirmé le haut responsable japonais qui, en plus de ses fonctions de directeur général politique, occupe la position distinctive d’Assistant du ministre des Affaires étrangères, Taro Kono.

Le haut responsable japonais a souligné que « le Japon croit que cette question doit être résolue de manière pacifique à travers le dialogue entre les parties concernées ».

Le Japon rejoint ainsi plusieurs puissances, dont les États Unis, l’Union européenne et de nombreux pays en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Cette position du gouvernent japonais intervient à la veille du 7ème Sommet de la conférence internationale sur le développement de l’Afrique (TICAD), qui est organisée à Yokohama du 28 au 3 août, à l’initiative du gouvernement japonais, conjointement avec les Nations unies, le Programme des Nations unies pour le développement, la Commission de l’Union africaine (CUA) et la Banque mondiale.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé