Personnalités › Success Story

Le journaliste Noé Ndjebet Massoussi n’est plus

Le secrétaire général du Syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC) a rendu l’âme lundi en matinée à Douala. Il était âgé de 50 ans

Le Syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC) pleure son secrétaire général. Noé Ndjebet Massoussi, s’est assoupi à jamais lundi, 29 décembre, en matinée, à l’âge de 50 ans, à la suite d’un malaise brusque survenu à son domicile. D’après le journal Mutations, son épouse l’a retrouvé dans la douche «en train de baver». La dépouille a été transportée à la morgue de l’hôpital militaire après un détour par l’hôpital général de Douala où les médecins ont constaté qu’il n’y avait plus rien à faire.

Le SG du SNJC a été pourtant vu dimanche en pleine forme lors d’un match de football ayant opposé l’Association des journalistes sportifs du Cameroun (AJSC) à l’équipe des Vétérans éclairs du camp Yabassi à New Bell.

Outre le SNJC et l’AJSC dont il était membre, Noé Djebet Massoussi était directeur de la publication «Le Sphynx». Il collaborait également à Radio Sport Info (RSI), la chaine de Martin Camus Mimb ; ainsi qu’à l’Agence panafricaine de presse (Pana) dont il était le correspondant à Douala. Avant de se lancer dans des aventures éditoriales personnelles, Noé Djebet Massoussi a travaillé au quotidien le Messager où il fut, entre autres, secrétaire de rédaction.

D’après l’information du quotidien le Jour, Noé Djebet Massoussi était titulaire d’un diplôme en édition obtenu à l’Ecole supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC), de l’université de Yaoundé II, promotion 1996-1997.

Noé Djebet Massoussi
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé