› Economie

Le laboratoire vétérinaire national du Cameroun rénové à 1,845 milliard de F

Le Dr Robert Pope, directeur du programme «Cooperative Threat Reduction» de l’Agence du gouvernement américain pour la réduction des menaces (DTRA), a coupé le ruban pour inaugurer le Laboratoire vétérinaire national (Lanavet) hier 15 mars 2022.

Lanavet  est placé sous la tutelle technique du Ministère en charge de l’élevage et la tutelle financière du Ministère en charge des finances, le Laboratoire National Vétérinaire (Lanavet), est une société à capital public créée en 1983.

Le laboratoire a été récemment rénové  et financé par l’Agence de Réduction des menaces des États-Unis pour un montant de 3,27 millions de dollars (1,845 milliards de francs CFA).

Concomitamment, Paul Richardson, Représentant de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a officiellement fait don d’équipements et de fournitures de laboratoire d’une valeur de 340.000 dollars soit 192 millions de F fournis par l’USAID dans le cadre du programme « Menaces Pandémiques Émergentes » mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Dans son allocution, le Dr Robert Pope a déclaré qu’ « aujourd’hui, nous démontrons l’excellente coordination et le travail de deux agences américaines, DTRA et USAID ».

« Nous considérons le Cameroun comme un leader régional et un partenaire stratégique dans l’amélioration de la santé animale et de la sécurité sanitaire en Afrique. La mise en place d’un réseau de laboratoires harmonieux pour le Cameroun améliorera les capacités nationales de surveillance des maladies dans tout le pays, permettant une détection plus précoce et une réponse plus rapide aux épidémies. Cela sauvera des vies », a-t-il mentionné.

Lanavet a pour mission de produire et commercialiser des vaccins et des médicaments ; d’analyser des prélèvements biologiques en vue de poser le diagnostic ; d’étudier les maladies animales ; de surveiller les épizooties entre autres.

Concernant les vaccins, sa gamme est destinée à la protection des bovins, des ovins, des caprins et de la volaille. Environ 50% de la production est exportée vers d’autres pays africains.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé