Sport › Football

Le match Cameroun-Slovaquie s’est soldé par un nul (1-1) au Wörtherseestadion de Klagenfurt

En l’absence de certains ténors, les Lions ont été menés au score dès l’entame du match, avant de remonter la partie

Samedi le 29 mai dernier, la petite communauté des camerounais présents au Wörtherseestadion de Klagenfurt ont chanté à la gloire des Lions indomptables, enfin joueuse mais tenu en échec. Le ton est monté en intensité quand Enoh Eyong a rétabli la marque à la 82ème minute. Suite à un joli centre en retrait de Benoit Assou-Ekotto de la gauche, le milieu de l’Ajax a quelque peu manqué son amorti orienté de la poitrine, avant de s’arracher pour pousser le ballon dans les filets d’un pointu du droit. Dusan Kuciak, le portier slovaque venu à sa rencontre s’est blessé au genou droit. Il sortira sur le coup. Cueillie à froid à la 6ème minute de jeu, grâce à un tir des 25 mètres de Mamil Kopunek, légèrement dévié par Sébastien Bassong, la formation camerounaise s’est bien reprise. Les Slovaques auraient pu compliquer davantage la partie aux camerounais si le coup de tête de Filip Holosko avait trouvé la lucarne. Après la tempête, le style proposé par les Lions fait d’une grosse intensité physique et de maitrise technique dans l’entrejeu était bien différent de celui du 25 mai dernier à Lienz, quand ils ont offert un piètre spectacle contre la Géorgie, conclu sur un nul vierge.

Même amoindrie, à cause de l’absence de certains éléments (Rigobert Song Bahanag, Stéphane Mbia, Landry Nguemo, Gaëtan Bong, Idrissou Mahadou et Samuel Eto’o, partis représenter le Cameroun lors d’une cérémonie de Puma à Paris), les Lions ont démontré face aux Slovaques qu’ils avaient des ressources. Les tirs d’Achille Emana aux 30ème et 54ème minutes, auraient pu permettre aux camerounais d’égaliser un peu plus tôt dans le match. En deuxième mi-temps, les camerounais vont se montrer plus souverains. Jean II Makoun, remplacé pendant la pause donne quelques clés du réveil des Lions: Compte tenu du travail que nous avons abattu depuis que nous sommes en Autriche, nous étions dans l’obligation de réagir. Surtout que nous étions dominateurs, il nous manquait seulement de concrétiser les occasions. Pendant la pause, le coach a indiqué comment nous devions aborder la seconde mi-temps. Même entre nous, nous nous sommes beaucoup parlés et çà fait du bien d’obtenir le nul, c’est bon pour le moral.

Pour continuer à avoir un moral haut avant son entrée en liste en Coupe du monde face au Japon le 14 juin, les Camerounais vont défier les Portugais sur leurs terres, toujours en match amical. La sélection portugaise compte dans ses rangs plusieurs techniciens d’exceptions: Cristiano Ronaldo, Simao, Quaresma, Nani. Au Lions de démontrer aux lusitaniens que tripoter le ballon ne suffit pas pour faire gagner une équipe. L’équipe camerounaise clôtura sa série de matches amicaux par une rencontre face à la Serbie. Un pays qui a été battu par la Nouvelle Zélande, sous les yeux des Lions indomptables, samedi dernier à Klagenfurt.

Il faudra s’entrainer encore pour battre les Portugais
Getty Images)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut