SécuritéPolitique › Prévention

Le Mindef prescrit « encadrement de proximité » aux forces de maintien de l’ordre

Le Mindef tient une réunion sécuritaire à Yaoundé
Le ministre de la Défense lors d'une revue des troupes. (photo d'archives)

Au cours d’une réunion présidée le 22 novembre dernier, Joseph Beti Assomo, le ministre de la Défense a  défini les mesures nécessaires pour que les fêtes de fin d’année se déroulent sans incident.

« L’apparente quiétude des principales cités du pays, à l’exception de Bamenda et de Buea, ne doit nullement nous faire dormir sur nos lauriers ». Mise en garde du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), Joseph Beti Assomo, au cours d’une réunion spéciale d’évaluation sécuritaire tenue le 22 novembre 2021.

Il s’agissait, au cours de cette concertation ayant réuni tout le haut commandement militaire et les principaux responsables des forces de sécurité, de définir des mesures nécessaires pour que les fêtes de fin d’année se déroulent sans incident.

Le Mindef est conscient que « la menace éventuelle sur la sécurité pourrait bien provenir des autres régions. C’est pourquoi nous devons pleinement être conscients de ce que la sécurité concerne l’ensemble du territoire national ». Surtout que, fait observer Joseph Beti Assomo, « il s’agira d’une période d’insouciance pour une partie des populations ».

Il prescrit donc aux forces de défense et de sécurité un encadrement sécuritaire de proximité beaucoup plus alerte qu’à l’accoutumée. Et pour ce faire, elles devront appliquer la stratégie de riposte enseignée au cours d’un exercice de simulation d’une attaque terroriste organisé fin septembre à Yaoundé. Joseph Beti Assomo a annoncé l’organisation imminente de cet exercice dans les quatre autres villes devant abriter la compétition.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé