Société › Société

Le ministère de l’Education de base veut mettre fin aux frais d’APE

Pour parvenir à une réelle gratuité dans le primaire, une contractualisation de 9000 instituteurs vient d’être lancée à travers les 10 régions du pays.

Le ministre de l’Education de base (Minedub), Youssouf Hadjidja Alim, a annoncé le 1er août dernier, le lancement d’un programme de contractualisation de 9000 maitres des parents sur trois ans. L’objectif est clair: permettre une réelle gratuité de l’éducation de base au Cameroun comme promis en 2000 par le président de la République. Il s’agit ici de mettre fin aux fameux frais des APE exigibles chaque année scolaire par les Associations des parents d’élèves pour le recrutement d’instituteurs.

«Il s’agit bel et bien d’enseignants dont les salaires sont assurés par les associations des parents d’élèves et dont le recensement a été validé et contre signé par les inspecteurs d’arrondissement. Cela veut dire que l’école a des besoins en personnels et l’APE survient à ces besoins», commente le directeur des Ressources humaines au Minedub, Paul Valentin Emog, dans la presse publique.

Cela pour garantir la gratuité effective à l’école, poursuit-il : «Les parents payaient cher les frais des APE sous prétexte de la prise en charge salariale de cette catégorie d’enseignants. En reversant les maîtres des parents dans le portefeuille de l’Etat, les APE n’auront plus de raison d’exiger des frais élevés aux parents (.) L’opération va permettre d’avoir une vue claire sur les APE et les possibilités de la baisse pour l’année suivante».

Le Minedub précise que l’opération en cours concerne presque «exclusivement»] les maitres des parents. 3060 instituteurs seront contractualisés en 2014 et 2970 l’année suivante. Les candidats formés dans les Écoles normales d’instituteurs de l’enseignement général (ENIEG) devront patienter jusqu’en 2016 pour voir i «une frange» recrutée avec les maîtres des parents.

Le Minedub contractualise 9000 enseignants pour mettre fin aux frais d’APE
Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé