International › AFP

Le ministre malien des Affaires étrangères « a désavoué » les propos de son ambassadeur, selon la présidence du Sénat

Le Président du Sénat Gérard Larcher a reçu vendredi le ministre des Affaires étrangères du Mali, Tiébilé Dramé, qui « a désavoué » les propos de son ambassadeur mettant en cause le comportement de soldats français, a indiqué la présidence du Sénat.

L’ambassadeur malien en France, qui a accusé mercredi des soldats français de « débordements » dans les quartiers chauds de Bamako, a été rappelé jeudi dans son pays après avoir provoqué l’ire des autorités françaises pour des propos jugés « faux et inacceptables ».

M. Larcher et le président de la commission des Affaires étrangères et de la défense, Christian Cambon, « ont souhaité obtenir des clarifications, indispensables après les propos tenus par l’ambassadeur du Mali en France », Toumani Djimé Diallo, devant cette commission.

« Dans le cadre de cet échange, le ministre malien des Affaires étrangères a désavoué les propos tenus par son ambassadeur et a indiqué que +le sang des jeunes Français irriguait l’amitié entre la France et le Mali+, a indiqué la présidence du Sénat dans un communiqué.

Le ministre « s’est déclaré prêt à intervenir » devant la commission « pour réaffirmer, sans ambiguïté, l’amitié qui unit le Mali à la France », a précisé la présidence.

Le président du Sénat « a vivement condamné » ces propos « qui reposent sur des contre-vérités et ne servent qu’à alimenter des campagnes de communication contre la France, qui font le jeu des groupes terroristes ».

« En combattant les groupes terroristes qui menacent les populations locales, aux côtés des armées des pays du G5 Sahel et au péril de leur vie, les militaires français font honneur à la Nation. Ils assurent aussi notre protection à tous », a déclaré M. Larcher, cité dans le communiqué.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé