› Eco et Business

Le Minpostel veut réformer le secteur postal au Cameroun

Une concertation y relative ouverte mercredi entre Minette Libom Li Likeng et certains opérateurs privés permettra de mutualiser la réflexion sur la régulation du secteur

« Ensemble construisons un marché postal viable et durable au Cameroun ». Tel est le thème retenu pour la concertation ouverte mercredi, 13 janvier 2016, entre la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng, et certains opérateurs privés.

Selon Minette Libom Li Likeng, la rencontre de mercredi, première du genre, vise à développer des synergies d’action entre les opérateurs et la tutelle. Il s’agit de mieux structurer la régulation postale au Cameroun pour améliorer son impact sur le marché et favoriser une concurrence loyale.

Il est également question de garantir la qualité de l’offre de service public et de protéger le consommateur d’éventuels abus. Dans cette lancée, une meilleure planification de la réforme postale sera développée et un cadre propice à l’exercice de messagerie et de transfert sera mis sur pied.

Les échanges sur la régulation du secteur postal au Cameroun surviennent dans un contexte marqué par l’exploitation anarchique dudit secteur par des opérateurs « non respectueux de la loi ». Il ressort des échanges de Yaoundé que près de 200 opérateurs répertoriés exercent dans l’illégalité sur le territoire national.

Minette Libom Li Likeng, le Minpostel
Droits réservés)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé