Opinions › Tribune

Le Modecna encourage le recensement de la population camerounaise

Par Bruno Deffo, président national du Mouvement démocratique de conscience nationale (Modecna)

Le chef de l’Etat camerounais par le décret n°2015/397 du 15 septembre 2015 a institué le recensement de la population et de l’habitat sur l’ensemble du territoire répondant ainsi à l’une de nos nombreuses préoccupations à lui adressées dans une de nos récentes correspondances.

Le Mouvement démocratique de conscience nationale (Modecna) interpelle le président de la République sur les innombrables abus de biens du peuple et sur la méconnaissance du patrimoine général de l’Etat. Nous saluons l’initiative, mais nous restons dubitatifs sur la sincérité de cette importante opération car les résultats du dernier recensement nous ont paru biaisés; recensement effectué en 2005 mais résultats publiés tardivement en 2011.

Néanmoins nous demandons au peuple camerounais d’ici et d’ailleurs de se mobiliser pour rendre sincère cette importante opération qui est le socle de la démocratie et du développement. Fort de ce qui précède nous invitons le peuple à dénoncer tous abus. Pour cela le Modecna propose la mise en place d’une cellule de veille qui sera opérationnelle au moment opportun. Nous osons croire qu’à la suite du prochain recensement un découpage des circonscriptions électorales reflétant la réalité de la cartographie du recensement sera fait aux fins d’être en phase avec le principe démocratique de représentativité.

Nous vous rappelons que le système de gouvernance actuel est passé maître dans l’art de la destruction des biens du peuple.

Le Modecna saisi ainsi l’occasion d’appeler à une mobilisation tous azimuts et à une vigilance accrue pour dénoncer d’éventuels abus des biens du peuple, lors des renouvellements des organes de base du Rdpc (parti au pouvoir, Ndlr).

Le Modecna recommande au président de le République d’instruire à cet effet la non utilisation des ressources de l’Etat (logistique, hébergement, argent, personnel, etc.)

Etant donné que les élections anticipées sont envisageables, Le Modecna recommande également des décrets complémentaires pour instituer:
*la gratuité de la carte nationale d’identité (CNI);
*l’instauration de la biométrie intégrale pour les élections;
*l’élargissement de la mission du Conseil national du 4è RGPH au recensement de tout le patrimoine de la nation camerounaise;
*la création d’un tribunal spécial pour vider les contentieux fonciers pendant en justice;
*la révision en vue d’un consensus du code électoral pour entre autres points adopter des élections présidentielles à deux tours.

Tout en espérant que nos diverses recommandations seront pris en compte, veuillez agréer Monsieur le président de la République du Cameroun, l’expression de nos salutations distinguées.


Droits réservés)/n


A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé