Société › Kiosque

Le numéro 165 de l’hebdomadaire Emergence est dans les kiosques

Dans son Editorial, le directeur de publication Magnus Biaga constate que: «Nos milliardaires sont en mal de reconnaissance»

Dans son Editorial, le directeur de publication Magnus Biaga constate que: «Nos milliardaires sont en mal de reconnaissance». Sinon, pourquoi s’intéresseraient-ils tant à la politique? Beaucoup d’entre eux estiment en effet que vu leur contribution à l’émergence du Cameroun, ils demeurent des poids plume sur la scène nationale. A vrai dire, comment dans un pays comme le nôtre peut-on être industriels, donc créateurs et pourvoyeurs de milliers d’emplois et être socio politiquement sur la touche? A lire absolument en page 2.

En Politique, votre journal vous projette dans l’avenir du Rdpc. Il est évident qu’ «Après président-fondateur», ce sera «l’apocalypse!». En effet, de nombreux signaux en provenance d’une actualité récente indiquent combien l’unité et la vitalité du parti au pouvoir seront compromises, une fois son fondateur parti. A lire absolument en pages 5, 6 et 7.

En Economie, Emergence se demande «A quand la fin des arnaques» sur le corridor Douala-Bangui-N’djamena. Centrafricains et Tchadiens disent être victimes d’un système qui entretient le flou, la corruption et les tracasseries diverses. A lire en page 4. Ne manquez surtout pas la traditionnelle Chronique politique de Patrice Nganang, cette semaine sur «Un pays sans contre-pouvoirs». A lire en page 8.


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut