International › APA

Le paludisme constitue 33% des motifs de consultations en Côte d’Ivoire

Le paludisme qui constitue 33% des motifs des consultations en Côte d’Ivoire est au centre d’un colloque ouvert, mercredi à Abidjan, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne. Selon Pr Moussa Soro, Directeur de cabinet adjoint du ministère de la santé et de l’hygiène publique,  la lutte contre le paludisme « est devenue une priorité nationale depuis 2012 » si bien que « le gouvernement a consenti beaucoup d’efforts ».

Il a encouragé les praticiens à exhorter au maximum   « les populations à l’utilisation des moustiquaires,  à l’assainissement  du cadre  de vie » tout en rappelant que «  toute prescription doit être précédée  par une consultation ».

 « En Côte d’Ivoire, de nombreux organismes et institutions interviennent dans la lutte vectorielle, la prise en charge des patients », a salué Pr Soro regrettant que « ces efforts restent méconnus des décideurs ».

Saluant la tenue de ce colloque sur cette maladie qui constitue « 33 % des motifs de consultations dans nos structures  de santé publique », le représentant du ministre de la santé et de l’hygiène publique a fait remarquer que « ces échanges (le colloque) permettent d’informer les populations  et les décideurs sur les avancées ».

 Le Directeur-coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), Dr Antoine  Méa Tanoh, pour sa part,  a précisé que la Côte d’Ivoire enregistre des avancées dans l’élimination de cette maladie.

« L’OMS (Organisation mondiale de la santé) a déclassé en 2017, la Côte d’Ivoire  de la liste des 15 premiers pays pourvoyeurs des 80% des cas de paludisme dans le monde », s’est-il félicité.

 Par ailleurs,  le  Coordonnateur-programme a précisé face aux acteurs de la santé que « le diagnostic du paludisme est gratuit, le traitement simple est gratuit ».

 Ce 5ème colloque qui se tient durant 48 heures sous le thème « élimination du paludisme en Côte d’Ivoire : avancées et défis» est une occasion pour, tous les acteurs de présenter des travaux de recherche.

Ces travaux sont initiés en prélude de la  commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébré tous les 25 avril.

L’OMS a dénombré quelque 219 millions de cas de paludisme dans le monde en 2017 contre 239 millions en 2010. Son objectif est de baisser de 40% l’incidence de la mortalité  associée au paludisme d’ici 2020.

Vos paris sportifs can 2019
1xbet
Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé