› International

Le pape Jean Paul II sera béatifié ce 1er mai

Plus d’un million de personnes sont attendues à la messe de célébration

Le pape Jean-Paul II sera béatifié ce 1er mai 2011. Cette décision a été officialisée le vendredi 14 janvier avec l’approbation par le pape Benoît XVI d’un décret officiel validant un miracle attribué à son prédécesseur, décédé le 2 avril 2005 à l’âge de 84 ans. Perçu comme l’un des plus grands papes du XXe siècle, avec un des pontificats les plus longs de l’histoire de la papauté, il a néanmoins été l’objet de nombreuses critiques qui n’ont pas terni son image auprès des fidèles.

Né en 1920 en Pologne, Karol Jozef Wojtyla a eu une enfance marquée par la disparition de ses proches, dans un contexte historique difficile, et a été fortement affecté par son expérience dans un pays du bloc soviétique. Après avoir été étudiant, puis ouvrier, il décide, suite au décès de son père, de devenir prêtre, et suit les cours de formation du Séminaire clandestin de Cracovie à partir d’octobre 1942. Karol Wojtyla devient le plus jeune évêque en 1958, après avoir été nommé évêque auxiliaire de Cracovie par le pape Pie XII, et participe activement au Concile Vatican II. C’est à cette époque qu’il choisit sa devise « Totus tuus » (tout à toi), illustration de sa dévotion à la Vierge Marie. Il sera par la suite nommé archevêque de Cracovie lors de ce concile, puis cardinal en 1967. A la surprise générale, Karol Jozef Wojtyla est élu Pape de l’Église catholique romaine en 1978, sous le nom de Jean-Paul II, et devient le premier pape non-italien depuis le XVIe siècle.
Le pontificat de Jean-Paul II s’est caractérisé par une intensification des échanges avec les représentants des autres religions: Le Judaïsme, l’Islam, et le Bouddhisme. Il sera par ailleurs le premier pape à se rendre dans une mosquée, en mai 2001. 
Voulant montrer l’exemple, Jean-Paul II, victime d’une tentative d’assassinat le 13 mai 1981, rendit visite en prison à Mehmet Ali Agca, qui lui avait tiré dessus, afin de lui accorder son pardon.

Polémiques
Cependant, certaines positions de ce pape « voyageur » car il a effectué 104 visites pastorales hors d’Italie et a visité 129 pays, voulant être un signe visible de l’universalité de l’Église, ont été sources de polémiques. En réalité, même au sein de la communauté catholique, tous ne partagent pas l’opinion du pape concernant des sujets comme le refus de l’ordination des femmes, l’homosexualité, la contraception, et plus particulièrement l’usage du préservatif, objet d’une constante campagne de prévention contre le SIDA.
Par ailleurs, l’Opus Dei, association de laïcs catholiques, ou organisation secrète considérée comme une secte dans plusieurs pays, connut une ascension prodigieuse sous le pontificat de Jean-Paul II, ce dernier allant jusqu’à en canoniser le fondateur Josémaria Escriva en 2002.
De plus, Jean-Paul II restera silencieux face aux régimes répressifs d’Amérique latine. Rappelons que l’ancien pape rendit visite en 1987 à Pinochet, chef de la dictature du Chili de 1973 à 1990, qui compte plus de 3 000 victimes.

Pape durant 27 ans, Jean-Paul II a été le pape qui a procédé au plus grand nombre de béatifications (147) et de canonisations (51), plus que tous les pontifes précédents réunis. La procédure concernant sa propre béatification-canonisation avait été lancée très rapidement après son décès le 2 avril 2005. Le Pape Benoit XVI avait accordé la dispense des cinq années après la mort pour envisager une demande de béatification. 
La commission des cardinaux et évêques membres de la Congrégation pour la cause des saints a approuvé le miracle nécessaire pour accéder à la béatification. Elle a reconnu « miraculeuse » la guérison de la s ur française Marie Simon-Pierre de la maladie de Parkinson, maladie dont Jean-Paul II lui-même souffrait.

Plus d’un million de personnes devraient assister ce dimanche, à la béatification du pape polonais. Rome restera ouverte toute la nuit du samedi au dimanche 1er mai, avec une grande veillée de prière. Depuis vendredi 29 avril, dans la basilique Saint-Pierre, fermée au public, la tombe de Jean-Paul II, située dans les grottes vaticanes, est ouverte. Le cercueil sera transféré devant la tombe de saint Pierre, où il restera jusqu’au 1er mai au matin. Il sera alors porté devant l’autel de la Confession, au centre de la basilique. Le cercueil restera fermé: Le corps de Jean-Paul II ne sera pas visible. Le samedi soir, de 20†heures à 22†h†30, une veillée de prière au cirque Maxime (Circo Massimo) est prévue. 300 †000 personnes sont attendues. Suivra enfin une célébration des mystères lumineux du Rosaire en lien avec cinq sanctuaires répartis dans le monde entier. Une relique de Jean-Paul II, constituée d’une ampoule de son sang prélevé lors de sa maladie en prévision d’une transfusion, sera exposée dans un reliquaire réalisé spécialement à cet effet.

Bienheureux Jean Paul II
http://seminairestluc.webcatho.fr)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé