› Eco et Business

Le pipeline Limbé-Yaoundé reporté, en attendant une meilleure offre

L’Autorité des contrats de partenariat a jugé infructueux l’appel public à manifestation d’intérêt qui avait été lancé en 2013 pour sa construction

Le Premier ministre camerounais, Philémon Yang, a publié un communiqué, le 18 mars 2014, rapportant un autre signé le 21 février 2014, qui déclare infructueux l’appel à manifestation d’intérêt du 11 juin 2013 pour le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance d’un pipeline de transport de produits pétroliers entre Limbé, Douala, Edéa et Yaoundé.

Ce pipeline, la première infrastructure du genre propre au Cameroun, une fois achevé, devrait permettre à la Société nationale de raffinage (Sonara) à Limbé dans le Sud-Ouest, de transporter facilement ses produits vers les grandes villes du pays. Le Pipeline, long de 377km, va de Limbe à Yaoundé, en passant par Edéa et Douala.

Lors de la signature d’un mémorandum d’entente en mai 2013 entre des investisseurs américains et le gouvernement pour l’étude de faisabilité, le ministre de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna, avait relevé que ce pipeline, parce qu’il permet de transporter les produits pétroliers à meilleur coût, permettra de réduire à terme les subventions de l’Etat dans le secteur pétrolier. Il faudra toutefois d’abord avoir une meilleure offre des investisseurs pour voir ce projet se concrétiser.

La construction du pipeline Limbe-Yaoundé va faciliter le transport des produits pétroliers de la Sonara
http://securityobserver.org)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé