› Eco et Business

Le plan de restructuration de la CBC prorogé!

Le délai initial de mise en uvre du plan de restructuration de la Commercial Bank Cameroun (CBC) a été prorogé jusqu’au 31 décembre 2013, d’après un communiqué du ministère des Finances

Cette prorogation intervient après celle du mois de juin, où le gouvernement avait alors accordé une « période de grâce » de trois mois à la CBC pour qu’elle trouve un repreneur. Pour l’instant, aucune offre de rachat n’aurait prospéré, a-t-on appris, d’où la décision des autorités d’accorder un délai supplémentaire d’un mois pour le bouclage du dossier. En d’autres termes, les jeux restent ouverts pour la reprise de la CBC. Une option « attendue » puisque pour le moment, l’on attend toujours la finalisation des discussions qui sera alors matérialisée par la signature d’un accord avec des potentiels repreneurs. En attendant d’autres rebondissements, l’administration provisoire entend poursuivre ses missions, elle qui annonce pour le 9 décembre 2013, la tenue d’une double assemblée générale ordinaire et extraordinaire et dont les administrateurs procéderont notamment à « l’examen et l’adoption des modalités de réalisation de l’augmentation du capital ».

Placée sous administration provisoire en 2009 par la Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) pour des indélicatesses constatées dans la gestion de la banque, entre autres, un volume important des crédits compromis, la CBC qui est majoritairement constituée de capitaux privés camerounais, était naguère propriétaire du groupe Fotso. Selon des sources proches du dossier, l’Etat du Cameroun qui fait déjà partie des actionnaires, pourrait racheter au moins 20 pour cent des parts et renforcer ainsi son influence au sein du top management.


À LA UNE
Retour en haut