Politique › Institutionnel

Le PM a reçu la Haut-commissaire des Nations-Unies aux Droits de l’homme

Philemon Yang a reçu le 02 juillet 2013 Navanethem Pillay, arrivée à Yaoundé le 30 juin 2013 pour sa première mission officielle dans le pays

Accompagnée de cinq personnes dont le représentant pays de la Commission, Mme Pillay s’est dit contente d’avoir pu rencontrer le Chef du gouvernement, fraîchement de retour d’Addis Abeba où il représentait le Chef de l’Etat Paul BIYA à la réunion des dirigeants africains et internationaux sur « les nouvelles approches unifiées pour éliminer la faim en Afrique ». Une thématique qui rencontre la bataille de S. E. Pillay qui assure avoir fait de la lutte contre la pauvreté et la faim la priorité des quatre prochaines années de son mandat à la tête de la Commission des Droits de l’homme de l’ONU. Face à la presse, Elle a affirmé partager avec Philemon Yang la réflexion selon laquelle, « si l’homme n’a pas accès à la nourriture, il ne peut accéder à aucun autre droit ».

La fonctionnaire onusienne dit avoir souligné à son interlocuteur l’importance de prendre soin des droits économique et social de l’ensemble des Camerounais pour que tous bénéficient des retombées de l’exploitation des ressources naturelles. Mme Pillay a déclaré avoir également discuté avec Philemon Yang des questions relatives aux jugements des personnes emprisonnées. Se félicitant de la qualité des échanges avec le Chef du gouvernement, Mme le Haut commissaire onusien a remercié le Chef du gouvernement pour toutes les avancées réalisées en matière de Droit de l’homme au Cameroun. Elle a par ailleurs souhaité que le Cameroun soutienne le 5ecomité à venir de la Commission des Droits de l’homme en charge du budget.

A près l’immeuble Etoile, S. E Ravanethem Pillay était attendue par le Ministre des Relations Extérieures, avant de prendre, dans la foulée, son vol qui met fin à sa visite de travail au Cameroun.

Navanethem Pillay a été reçue le 02 juillet 2013 par le Premier ministre du Cameroun

forbes.com)/n

À LA UNE
Retour en haut