› Eco et Business

Le Port Autonome de Douala: Pôle de référence du Golfe de guinée

Créé en 1999 suite à la réforme portuaire la structure présente des atouts inéluctables pour le développement de la sous-région

Port d’estuaire, le Port Autonome de Douala (PAD) se situe au c ur de la capitale économique camerounaise, principal pôle industriel et commercial ouvert vers l’extérieur. En tant que port d’estuaire, Douala est naturellement protéger des grands mouvements de mer et peut ainsi disposer, en toutes périodes, d’un plan d’eau calme offrant aux navires des conditions favorables au bon fonctionnement des opérations commerciales. Le PAD s’étend sur 1000 hectares de réserves foncières, avec un chenal d’accès long de 50 kilomètres dont 25 kilomètres soumis à un dragage permanent pour garder la côte à -7 mètres. Grâce aux installations la capacité d’accueil annuelle est de 7.5 millions de tonnes, soit 11 millions de tonnes de capacités de stockage, 13 magasins banalisés sous douane, 10 kilomètres de quais donc neuf postes à quai divers et diverses installations pour trafics spécialisés de conteneurs, de bois, de pêche, de fruits.en plus des infrastructures ferroviaires et routières.

Des terminaux spécialisés et adaptés aux exigences de la modernité
Le port de Douala abrite plus de 80% des industries camerounaises, installées pour la plupart dans le domaine portuaire et les environs, celles -ci opèrent dans plusieurs secteurs d’activités: cimenterie, agro-industriel, minoterie, engrais et produits chimiques, pétrochimie, réparation navale. Entièrement modernisé et rénové depuis 2003, le terminal à conteneurs propose un des meilleurs taux de manutention de conteneurs en Afrique. Ainsi, il comprend 700 mètres linéaires de quai d’une profondeur de 11,5mètres; une capacité d’accueil instantanée de 5000 TEU; une rampe pour trafic RORO (02 portiques à quai d’une capacité de 40 tonnes); un magasin d’empotage et de dépotage des conteneurs; 20 hectares de terre-pleins entièrement pavés dont deux parcs à véhicules; un bâtiment exploitation tour de contrôle et un atelier de réparation doté d’un scanner.

Une plaque indicative du PAD
Journalducameroun.com)/n

Des espaces d’accueil viable
Les équipements qui forment le terminal à bois sont localisés autour de la darse aval et constitué de 20 hectares de plan d’eau; 85 hectares de terre-pleins pour pré-embarquement et commercialisation du bois; 3 rampes de mise à eau pour bois flottables; 160 mètres de quais pour chargement de bois non flottables dragués à la côte -5 mètres; une zone de mouillage; une capacité instantanée annuelle estimée à 2 millions de tonnes. Pour sa part le terminal fruitier comprend 600 mètres linéaire de quai; un hangar de 6500 mètres carrés; des équipements modernes de manutention des fruits; 3 silos pour stockage (1500 tonnes). Dans la même lancée le terminal minéralier est destiné au trafic de l’alumine à l’import et de l’aluminium à l’export grâce à 280 mètres linéaires de quai fondés à -8,50mètres; 8 bandes transporteuses; 6 silos de 1600 tonnes chacun. Les activités liées à la pêche s’organisent autour de la darse amont dotée de 700 mètres linéaires de quai; une usine à glace d’une capacité de 150 tonnes par jour; un entrepôt frigorifique de 4500 m2; 1halle à marée de 3600 m2; un complexe constitué de 5 chambres froides d’une capacité globale de 2011 tonnes.

Une vue aérienne du PAD
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé