International › APA

Le Port de Douala rejette les accusations d’engorgement du groupe français Rougier

Le directeur général du Port autonome de Douala (PAD) Cyrus Ngo’o, a catégoriquement démenti les « allégations » du groupe français Rougier, négociant en bois tropicaux, selon lesquelles sa faillite serait consécutive à « l’engorgement chronique » du PAD.Dans un communiqué dont APA a obtenu copie samedi, le directeur général du PAD souligne que « la faillite du groupe Rougier ne saurait incomber au port de Douala, où les opérations logistiques du commerce extérieur se déroulement normalement ».

Partant de là, ajoute le communiqué, « le directeur du port autonome de Douala tient à démentir fermement une telle allégation qui est aux antipodes de la réalité ».

Courant mars, Rougier avait déposé son bilan auprès du tribunal de commerce de Poitiers, en

France, pointant d’un doigt accusateur « l’engorgement chronique du port conventionnel de Douala qui perturbe profondément le fonctionnement des filiales camerounaise, congolaise et centrafricaine ».

Selon le groupe Rougier, ses stocks de bois avaient « significativement grossi du fait de la non-évacuation des expéditions d’un port complètement saturé qui ne fait l’objet d’aucun investissement et qui par ailleurs est considérablement ensablé, ce qui gêne les bateaux pour aller jusqu’aux quais prendre les colis à expédier ».

En tout état de cause, « l’exploitation des statistiques portuaires de la période 2016 et 2017 démontre plutôt une progression très importante des opérations de manutention réalisées en faveur du groupe Rougier », souligne le directeur général du PAD.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut