Politique › Institutionnel

Le Pr. Gervais Mendo Ze rattrapé par la justice

L’ancien directeur général de la CRTV (1988-2005) a été placé sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé à Kondengui mercredi

Le Pr. Gervais Mendo Ze a passé sa première nuit à la prison centrale de Yaoundé à Kondengui après son arrestation intervenue hier, mercredi 12 novembre 2014. Celui qui fût directeur général de la Cameroon Radio Television (CRTV) pendant 17 ans (1988-2005) et ministre délégué au ministère de la Communication pendant trois ans (2004-2007), a été interpellé mercredi en début de matinée à son domicile sis à Nkol-Eton par des officiers de police judiciaire du Tribunal criminel spécial (TCS).

D’après les détails apportés par la presse publique ce jeudi, l’ancien DG de la CRTV a été interpellé en compagnie de trois cadres du ministère des Finances, avant d’être présenté au procureur général du TCS, juridiction habilitée à connaître des détournements de deniers publics supérieurs à 50 millions de F CFA. A l’issue de l’audition, qui a pris plus d’une dizaine d’heures, le DG et ses co-accusés ont été inculpés et conduits à la prison centrale de Yaoundé à Kondengui, «aux environs de 23h», précise Cameroon Tribune.

Si rien n’a encore été dit sur ce qui est effectivement reproché au Pr. Gervais Mendo Ze, il convient toutefois de rappeler que le Conseil supérieur de l’Etat (Consupe) l’avait déjà épinglé dans un rapport produit en 2009. D’après l’agence APA, le 4 février 2009, Gervais Mendo Ze avait été condamné par le Conseil de discipline budgétaire et financière (Cdbf) du Consupe, qui l’avait reconnu débiteur envers le Trésor public de la somme de 2,616 milliards FCFA représentant le préjudice causé à la CRTV au titre de la gestion de la redevance audiovisuelle. Dans ce même rapport, il avait été aussi rendu responsable de 13 fautes de gestion, dont celle relative à l’octroi de primes indues au titre du «rendement de la redevance audiovisuelle» pour plus de 2,25 milliards FCFA. «En dehors du remboursement du préjudice ainsi constaté, il écopait d’une amende spéciale de 2 millions FCFA ainsi que de la déchéance de ses droits civiques pour une durée de 5 ans», relève APA.

Homme à plusieurs casquettes, le Pr. Gervais Mendo Ze est également réalisateur, écrivain, professeur d’université avec une agrégation en stylistique française. Par ailleurs chef traditionnel de deuxième degré d’Otoakam à Sangmelima (Sud-Cameroun), Gervais Mendo Ze entame son périple judiciaire à l’âge de 70 ans. Il est né un 25 décembre 1944.

Pr. Gervais Mendo Ze
flickr.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé