› Eco et Business

Le premier salon dédié au café s’ouvre le 21 mars 2013 au Cameroun

Le premier festival du café au Cameroun dénommé « Festicoffee » organisé par le Conseil interprofessionnel du café et du cacao démarre jeudi dans une dizaine de localités du pays

L’organisation de cette manifestation, prévue jusqu’à samedi, a pour but d’encourager les producteurs à améliorer leur production, la finalité étant de croître la production nationale du café qui se situe actuellement autour de 50 mille tonnes par an, aussi bien pour le café arabica que pour le café robusta. Il est question à travers cet évènement, de promouvoir la culture du café au Cameroun et d’assurer la promotion du label café Cameroun, au moment où un accent est mis sur la transformation.

Le café qui représente 6 pour cent du PIB agricole du pays constitue une source de production importante pour le Cameroun, raison pour laquelle l’on observe une conjugaison des efforts entre les producteurs et les pouvoirs publics. Ce qui devrait permettre de dépasser 60 mille tonnes cette année, et de permettre au Cameroun qui occupe le sixième rang africain d’améliorer sa position en vue d’être l’un des plus grands producteurs du continent.

Après le festival destiné au café, une autre consacré au cacao se tiendra dans les prochains mois assure-t-on au CICC, d’autant que le café et le cacao qui totalisent plus de 40 pour cent du PIB agricole du pays ont généré ces dernières années plus de 400 milliards de francs CFA dans les caisses de l’Etat.

Le premier salon dédié au café s’ouvre le 21 mars 2013 au Cameroun
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut